Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 20h02

Trop de substances dangereuses dans les garde-manger d'Europe

des substances méconnues dans nos cuisines

Tous Européens du vendredi 7 octobre 2016

Par

Nos ustensiles de cuisine sont-ils vraiment sûrs? Le Parlement européen s'inquiète: boîtes de conserves et accessoires de cuisine contiennent des matériaux qui n'ont jamais été évalués. Sans parler des phtalates, des pesticides et du bisphénol A, toujours trop présents dans nos placards.

Trop de substances dangereuses dans les garde-manger d'Europe

Plastiques, céramiques, cartons, alliages anti-adhésifs, nos placards de cuisine peuvent contenir jusqu'à 15.000 substances différentes, peut-être dangereuses pour notre santé ou celle de nos enfants. On ne connait pas leur degré de toxicité ni les interactions éventuelles entre ces substances, et on les utilise en toute confiance. Jeudi 6 octobre 2016, à Strasbourg, le Parlement européen a donc interpellé la Commission, pour qu'elle impose à tous les états des normes et des contrôles plus sévères, pour protéger à la fois notre santé et notre environnement.

Chasser le bisphénol A de nos placards

17 substances, déjà, sont encadrées par la législation européenne à des degrés divers, dont quatre de manière plus stricte. Mais pour les élus ce n'est pas suffisant. Ils réclament l'interdiction totale du bisphénol A dans les contenants alimentaires. Ce perturbateur endocrinien a déjà été banni des biberons et contenants alimentaires destinés aux enfants, mais le Parlement veut que l'UE suive l'exemple de la France, où le bisphénol a disparu des emballages alimentaires.

Renforcer les contrôles

D'un état à l'autre, les normes et les contrôles varient. Les députés veulent que Bruxelles harmonise et renforce les mesures de protection des consommateurs. La Commission a d'ailleurs été condamnée en février dernier par le Tribunal de l'Union européenne pour son inaction en matière de bisphénol.

La Commission a été critiquée aussi en février par la médiatrice européenne pour son manque de réactivité en matière de pesticides, des substances présentes à des degrés divers dans près de la moitié des aliments que nous consommons, selon un rapport de l'EFSA, l'autorité européenne chargée de la sécurité des produits alimentaires, publié en mars 2015.

Les députés insistent aussi sur la traçabilité de toutes ces substances nocives. Même votre anodine boîte de coquillettes est peut-être toxique: en carton recyclé, elle contient parfois des encres industrielles ou des huiles minérales.

Partager sur :