Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 20h02

Agriculteurs européens en souffrance

Agriculteurs en souffrance

Tous Européens du mercredi 12 octobre 2016

Par

Grosse déprime chez les agriculteurs. Selon la Mutualité Sociale Agricole, leurs salaires sont catastrophiques et leur détresse psychologique de plus en plus grande dans l'hexagone. Mais les Français souffrent-ils plus que leurs collègues européens?

Les agriculteurs souffrent; ils n'arrivent plus à joindre les deux bouts, en France un sur trois gagne 350 euros par mois, le nombre d'appels au service de prévention des suicides explose de 300% en un an. Ces chiffres dramatiques de la Mutualité sociale agricole sont une illustration de la crise que traverse le secteur: dans toute l'Europe, le nombre d'exploitations ne cesse de diminuer, les grosses qui se partageaient déjà 80% des subventions avant la réforme de la PAC continuent à s'étendre pendant que les petites, payées une bouchée de pain par le secteur agro-alimentaire, n'arrivent pas à remonter la pente et souvent disparaissent.

D'où un taux de suicides parmi les plus élevés en Europe

Excepté les Pays baltes où il est deux fois plus important, juste après la Finlande, la Belgique et la plupart des pays de l’Est, la France compte l'un des taux les plus élevés, 27 par jour, et partout ce sont les agriculteurs qui payent le plus lourd tribut. Concentration et intensification de la production ont précédé la crise, l'embargo russe, la fin des quotas laitiers. L'an prochain ce sont les quotas sur le sucre qui vont disparaitre. Un secteur qui a déjà été restructuré en profondeur pour devenir "plus compétitif". Précarité, difficulté administratives, solitude ont conduit 300 agriculteurs à mettre fin à leurs jours, rien qu'en France en 2010 et 2011. Au Parlement européen José Bové tire la sonnette d'alarme depuisdes années.

Et pourtant les agriculteurs français ne sont pas les plus mal lotis en terme de revenus

Si l'on en croit Eurostat, et notre ministère de l'agriculture, la France fait partie des 13 pays où les revenus agricoles réels augmentent, alors qu'ils baissent de 6% en moyenne dans l'Union. La France, premier pays agricole, serait le mieux placé en terme de perspectives. Enfin une bonne nouvelle, relative après les fortes baisses en 2013, comme déjà en 2008 et 2009. Pour l'instant les plus fortes hausses sont attendues en Croatie, en Lettonie et en Grèce, preuve que ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. L'Allemagne plonge avec une baisse annoncée de 38% du revenu agricole. Avenir sombre également pour les agriculteurs polonais, luxembourgeois, danois, roumains et britanniques.

Partager sur :