Émissions Toutes les émissions

Tous Européens - Anja Vogel

Du lundi au vendredi à 20h02

Transport: les routiers polonais et roumains accusés de truquer leurs moteurs

Par le jeudi 19 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
Un docume,ntaire de la ZDF montre comment des routiers polonais et roumains truquent leur moteur pour réduire leurs frais / capture d'écran
Un docume,ntaire de la ZDF montre comment des routiers polonais et roumains truquent leur moteur pour réduire leurs frais / capture d'écran - Christian Bock / ZDF

Comment polluer plus et payer moins? Un reportage de la chaîne de télévision allemande ZDF, diffusé ce mardi, montre comment des transporteurs polonais et roumains trichent pour réduire leurs frais de péage sur les autoroutes allemandes.

En Allemagne, sur les autoroutes comme sur près de 5.000 km de routes fédérales, les poids lourds paient un droit de passage qui varie selon les trajets, selon le nombre de leurs essieux mais aussi selon le niveau de pollution générée par leur moteur. Les entreprises déclarent leurs véhicules via des terminaux dédiés, puis une flotte d'agents mobiles se charge des contrôles.

Un documentaire de la ZDF diffusé le 17 janvier montre comment ces sociétés truquent les contrôles. Les routiers affirment utiliser en permanence un additif assez coûteux, l'AdBlue, qui "nettoie" les gaz d'échappement alors qu'ils ont modifié l'électronique de bord grâce à un petit logiciel. Ce logiciel, très bon marché, stoppe le mélange. Les contrôleurs n'y voient que du feu.

Un manque à gagner pour le réseau autoroutier allemand

Ce logiciel équiperait 20% des poids lourds venus d'Europe de l'Est, un camion sur cinq, selon des chercheurs de l'Université de Heidelberg qui ont assisté les journalistes dans leur enquête. L'équipe de la ZDF s'est aussi fait aider par une fédération de routiers, Camion Pro. La pollution révélée par ce documentaire est bien plus élevée que celle générée par les moteurs truqués de Volkswagen. Enfin, pour le collecteur de la "LKW Maut", le péage, le manque à gagner s'élève à 110 millions d'euros par an.

Ce documentaire va forcément inciter les autorités allemandes à améliorer leurs contrôles. Il pourrait aussi booster les institutions européennes, qui promettent d'introduire des normes d'émission de CO2 pour les poids lourds d'ici 2030.

Protéger la santé des Européens

La Commission européenne demande tout de même aux états membres d'arrêter de subventionner le diesel et les voitures de société. Bruxelles envisage aussi de fixer dès 2020 des seuils d'émission de polluants pour les nouveaux modèles de camions. L'Europe, cependant, a pris du retard par rapport aux constructeurs chinois, japonais, ou nord-américains. Les USA vont d'ailleurs durcir leur législation pour réduire les gaz à effet de serre et épargner des millions de barils de brut, c'est l'un des cadeaux d'adieu d'Obama.

Pour rappel, les bus et les camions représentent 5% des gaz à effet de serre dans l'Union européenne. Un quart des émissions de CO² en provenance du transport routier. On estime que la pollution atmosphérique provoque chaque année plus de 400.000 décès prématurés dans l'U.E.