Replay du lundi 23 novembre 2015

Une coalition européenne pour lutter contre le terrorisme

François Hollande s'est lancé ce lundi dans un intense marathon diplomatique. Il a rencontré aujourd'hui David Cameron, le 1er ministre britannique. Il s’envole ce mardi pour Washington. Mercredi, il rencontre Angela Merkel. Jeudi, il part pour Moscou.

David Cameron en visite à l'Elysée
David Cameron en visite à l'Elysée © Maxppp - David Silpa

Tous les entretiens du président français avec ses homologues tourneront autour de la lutte contre Daech.                                                                                                                                                                                                        Première étape de ce marathon post-attentats, la visite de David Cameron, qui a accompagné François Hollande devant le Bataclan avant  d'être reçu à l'Elysée. Le premier ministre britannique veut que son pays bombarde lui aussi la Syrie. Il va doter l'armée britannique de nouveaux avions pour patrouiller en mer et créer deux unités d'intervention rapide. Elles permettront d'acheminer en un temps record des centaines de soldats à des milliers de kilomètres de Londres. Cameron doit encore soumettre son projet au Parlement, il le fera cette semaine. Il a déjà l'aval de celui-ci pour des frappes en Irak. Son ministre des finances va aussi accroître de 30% les fonds consacrés à la lutte contre le terrorisme. Et les effectifs dédiés au renseignement vont progresser de 15%.

Mercredi François Hollande accueille la Chancelière allemande pour un "dîner informel" à l’Élysée. Là encore, il s'agit de trouver une réponse commune aux attentats de Paris.

L'Allemagne est en première ligne pour l'accueil des réfugiés de Syrie et d'Irak. Même ses partenaires politiques les plus proches insistent pour qu'Angela Merkel limite plus drastiquement les arrivées de migrants.

A Paris les discussions porteront sur la coopération en matière d'immigration et de renseignement. Il sera question des contrôles aux frontières. Ils se sont déjà sérieusement intensifiés des deux côtés du Rhin.

 A Washington et à Moscou

François Hollande veut créer une coalition unique contre Daech, avec les Américains et les Russes. C'est l'idée qu'il défendra à la Maison Blanche ce mardi puis au Kremlin jeudi. le Charles-de-Gaulle, le porte-avions français, pourrait évoluer avec les navires de guerre russes. Après le crash de l'avion de ligne russe en Égypte, Poutine a promis de "trouver et de punir les criminels". Il considère maintenant ses voisins européens comme des "alliés".

Mots clés: