Émissions Toutes les émissions

Tous Européens - Anja Vogel

Du lundi au vendredi à 20h02

2min

La Catalogne va-t-elle sortir de l'Union européenne?

Par le lundi 28 septembre 2015
Podcasts : iTunes RSS
48% des électeurs ont accordé leur confiance aux séparatistes catalans
48% des électeurs ont accordé leur confiance aux séparatistes catalans - Max PPP

Une région autonome peut-elle tirer son épingle du jeu dans l'UE? L’Écosse a connu ce débat le printemps dernier. Les indépendantistes catalans, majoritaires au parlement régional, veulent quitter l'Espagne mais rester dans l'Union. Il y a peu de chance qu'ils obtiennent gain de cause.

 En Catalogne, avec 72 sièges sur 135, les indépendantistes sont majoritaires au parlement régional.

L'analyse du scrutin du dimanche 27 septembre diffère à Barcelone et à Madrid. Pour les uns, les Catalans veulent l'indépendance, pour les autres, justement, non. La liste des séparatistes, "Ensemble pour le oui" ("Junts pel Si" ) a remporté la majorité absolue au Parlement régional, grâce à 48% des suffrages.

48% seulement

Pour Madrid, "la majorité des Catalans a rejeté l'indépendance".

Mais à Barcelone la nouvelle coalition considère qu'elle a toute légitimité pour lancer le processus indépendantiste. En mai dernier, les Écossais, eux aussi, ont donné la majorité aux nationalistes. Lors des élections législatives du 7 mai, les nationalistes ont obtenu 56 sièges sur 59. Mais lors du référendum sur l'indépendance de l’Écosse, il y a un an, les électeurs avaient refusé de quitter le Royaume-Uni, à 55%. Son Premier Ministre, Nicola Sturgeon, veut d'ailleurs organiser un nouveau référendum l'an prochain.

En débat, autour de ces différents scrutins, en Écosse comme en Espagne, la place d'éventuelles régions indépendantes dans l'UE.

En Écosse, comme en Irlande du Nord ou au Pays de Galles, les citoyens sont plus attachés à l'UE que les Anglais. Les Catalans, eux aussi, veulent garder leurs relations privilégiées avec le continent européen.

Et Bruxelles?

Pour la Commission, une région qui fait sécession s'extrait de l'Union européenne. Elle devient ce qu'on appelle un "pays tiers". Elle doit poser sa candidature pour y retourner. Et logiquement renoncer à l'euro. La Catalogne, région la plus riche d'Espagne, très dynamique à l'export, pourrait le payer cher. Pour éviter un "Catexit", un départ de la Catalogne, les séparatistes veulent négocier à la fois une rupture à l'amiable avec Madrid et le maintien dans l'UE. Pas sûr qu'ils y parviennent. L'Espagne a besoin de l'économie catalane. Et ses grands voisins ont très peur de la contagion séparatiste.