Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 20h02

Financer la scolarité: un investissement pour l'avenir

Investir dans l'éducation c'est investir dans l'avenir

Tous Européens du lundi 29 août 2016

Par

A trois jours d'une rentrée marquée par la réforme des collèges, des programmes et une sécurité renforcée, que représente la scolarité en terme de coûts? Si la France se situe dans la moyenne des pays de l'OCDE, elle dépense moins pour le parcours d'un élève dans le primaire que dans le secondaire.

L'Etat français dépense 10.450 dollars (9.400 euros) par an pour chaque élève, ce qui nous place légèrement au-dessus de la moyenne de l'OCDE, mais très loin derrière la Norvège. Les disparités sont importantes: du simple au double entre l'Espagne ou l'Italie et la Norvège justement. La Finlande est juste devant la France, distancée par le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Suède et la Belgique. L'Irlande, les Etats-Unis et le Danemark sont dans le haut du tableau.

A noter aussi des différences importantes entre le primaire et le secondaire

La France dépense moins pour le parcours d’un élève à l'école élémentaire, et plus pour un élève du secondaire. Cela tient aussi au fait qu'avec l'Allemagne et l'Italie, nous faisons figure d'exception, avec des études primaires plus courtes que le secondaire: ailleurs la durée est également répartie: 6 ans pour chaque cycle. En sachant que la scolarité obligatoire varie de 11 ans aux Pays-Bas à 13 ans en Norvège, en Allemagne en Italie ou au Danemark.

L'essentiel de la dépense d'éducation est financée par le secteur public

A 91% en France c'est l'Etat qui est le principal contributeur dans le primaire et le secondaire, alors que dans la plupart des autres pays ce sont les administrations territoriales. Si une dépense élevée permet un meilleur enseignement, il y a toutefois une exception notable: la Corée du Sud, qui de tous les pays de l'OCDE, dépense le moins pour la scolarité de ses élèves, qui obtiennent toutefois les meilleurs résultats en mathématique, la culture scientifique et la compréhension de l'écrit.

Du début de la scolarité obligatoire jusqu'à la fin des études secondaires, un élève coûte 94.000 dollars en Corée du Sud contre 175.000 en Norvège; 112.600 en France, soit 102.000 euros.

Partager sur :