Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 20h02

Naissances: trop de césariennes en Europe

la sage-femme, partenaire incontournable de la naissance

Tous Européens du mardi 19 janvier 2016

Par

C'est une pratique médicale qui est très populaire dans certains pays, plus rare dans d'autres: l'accouchement par césarienne. En Turquie, un enfant sur deux naît par césarienne, un sur six dans les pays scandinaves. Les habitudes culturelles pèsent dans la décision du médecin.

Naissances: trop de césariennes en Europe

 Ce n'est pas toujours l'état de santé de la mère ou celui de l'enfant qui pèse dans la décision du médecin. La césarienne est une pratique très courante en Turquie, 504 pour 1000 enfants nés vivants, selon l'OCDE, une pour deux naissances aussi à Chypre. Une sur trois en Italie, en Allemagne, en Suisse ou en Pologne. Une sur cinq en France, une sur six aux Pays-Bas, en Suède ou en Finlande. En Turquie, le gouvernement s'efforce de faire baisser le recours à la césarienne, il a même légiféré sur le sujet en 2012, mais cette pratique est perçue par la société turque comme un gage de sécurité, surtout dans les grandes villes.

L'organisation mondiale de la santé recommande pourtant aux médecins de privilégier l'accouchement par voie naturelle. L'OMS dénonce une "épidémie de césariennes". Dans l'idéal, cette pratique ne devrait concerner que 10 à 15% des naissances. Difficile de comprendre pourquoi la césarienne s'est imposée comme un élément de confort, alors qu'elle a des répercussions sur la santé des mères et des enfants. Par ailleurs, la césarienne coûte cher. Elle est plus répandue, aussi, dans les maternités qui manquent de sages-femmes.

Les sages-femmes connaissent les gestes techniques

Gros bébé, enfant qui arrive par le siège, jumeaux, les sages-femmes sont souvent en mesure d'assister les mères sans faire appel à la chirurgie. A Malte et à Chypre (98 et 90%), cependant, la césarienne est quasi-automatique en cas de grossesse multiple, alors qu'elle est proposée à une mère sur deux en France (54%), en Scandinavie ou aux Pays-Bas (50%). Les Pays-Bas qui, par ailleurs, font la part belle aux sages-femmes, quand l'accouchement se présente bien. Près d'un quart des naissances a lieu à domicile ou dans une "maison de naissance", sans aucun médecin. Une expérience qui intéresse la France: neuf "maisons de naissance" vont être expérimentées à partir de cette année, pour cinq ans.

Les chiffres de l'OCDE de 2013 - Aucun(e)
Les chiffres de l'OCDE de 2013 - OCDE

 

Partager sur :