Émissions Toutes les émissions

Tous Européens

Du lundi au vendredi à 20h02

2min

Trop de sucre dans les biberons des petits Européens

Par le mercredi 20 janvier 2016
Podcasts : iTunes RSS
trop de sucre dans les bouillies!
trop de sucre dans les bouillies! © Maxppp - Caro Laurent

Pas question de gaver les bébés de produits sucrés! La Commission européenne voulait laisser les fabricants de bouillies et de purées pour nourrissons dépasser les seuils de sucre fixés par l'OMS. Ce mercredi 20 janvier, à Strasbourg, les députés ont dit "non!"

"Attention au gras", "attention au sucre", les jeunes parents sont bombardés de messages sanitaires, et pourtant, les petits pots qu'ils achètent dans leur supermarché contiennent encore des taux impressionnants de sucre. Cela pourrait changer rapidement.

Les eurodéputés devaient approuver un règlement de la Commission européenne qui autorisait les fabricants à aller bien au-delà du seuil préconisé par l'OMS, l'organisation mondiale de la santé, soit 30% de calories apportées par le sucre au lieu de 10%. Ils ont refusé net. **Bruxelles va devoir revoir sa copie sous peine d'un nouveau veto parlementaire.

Bientôt des bouillies industrielles moins sucrées

Il ne s'agit pas de frustrer les bébés mais de les protéger de l'obésité et du diabète. Les députés veulent que les industriels s'en tiennent aux normes de l'OMS, 10%, pas plus.

En Irlande et en Grande-Bretagne, avant d'atteindre ses six ans, un enfant sur quatre est en surpoids, un enfant sur cinq en Espagne, un sur 10 en France ou en Italie. Et les enfants ronds ont tendance à devenir de gros adolescents, avec des conséquences inattendues: selon une étude suédoise, un enfant obèse sur deux est en échec scolaire, un sur quatre pour l'ensemble des adolescents. Et puis le surpoids gagne du terrain de génération en génération. Selon les chiffres de l'OCDE, **à 14 ans, un Italien sur deux est en surpoids. Un phénomène qui ne touche pour le moment qu'un adulte sur dix.

 Les pesticides inquiètent aussi les députés

 Pour le moment, les règlements européens fixent un seuil à ne pas dépasser dans les préparations pour bébés. Le Parlement exige une tolérance zéro. Il réclame aussi des étiquettes faciles à lire et à comprendre, qui indiquent clairement à partir de quel âge la bouillie ou le petit pot peut être consommé. En principe, en dessous de six mois, un bébé ne se nourrit que de lait. Et, de préférence, de lait maternel.