Émissions Toutes les émissions

Tous Européens - Anja Vogel

Du lundi au vendredi à 20h02

2min

Commerce électronique: Bruxelles veut en finir avec le geo-blocking

Par le mercredi 30 septembre 2015
Podcasts : iTunes RSS
En ligne, les prix varient selon la résidence du client
En ligne, les prix varient selon la résidence du client © Maxppp - Jean-François FREY

En ligne, le marché européen est moins ouvert qu'il n'y paraît. Il existe toujours des discriminations géographiques. Les plateformes bloquent ou redirigent les internautes selon leur nationalité. Voire adaptent leurs tarifs.

On appelle cette pratique le "geo-blocking", le blocage géographique  La Commission européenne veut faire tomber ces entraves au commerce électronique transfrontalier. Un consommateur européen sur deux a déjà fait des achats en ligne. Dans son pays, de préférence. Au-delà des frontières, c'est un peu plus compliqué. Tout d'abord, les consommateurs hésitent. En France, trois internautes sur quatre, par exemple, se disent prêts à faire du shopping sur la toile, mais un sur quatre, seulement est partant pour acheter un produit à l'étranger. Un sur cinq en moyenne dans l'Union européenne.

Autre frein: les sites eux-mêmes, qui sélectionnent leurs clients. Ceux-ci se voient proposer des prix différents, ou une gamme de produits distincte, selon l'endroit où ils résident. Parfois les entreprises refusent de livrer dans certains pays.

L'exemple de Disneyland Paris

 Les consommateurs ne sont pas traités sur un pied d'égalité. Un eurodéputé belge, Marc Tarabella, a suivi pendant un an l'évolution des tarifs d'accès au parc de loisirs sur les sites de Disney dans plusieurs pays. Les Italiens ou les Allemands paient bien plus cher que les Français, 2.447 euros pour un Allemand pour un pack Premium, 1.870 pour un Italien, 1.346 euros en France, selon le quotidien britannique "Financial Times". Disneyland se défend en affirmant qu'il ne s'agit que de ses tarifs promotionnels. La Commission européenne a tout de même ouvert une enquête en juillet dernier.

Et entend légiférer. Bruxelles vient de lancer une vaste consultation sur le sujet. La Commission invite les citoyens à témoigner et à donner leur avis en ligne.

Tous les pays ne sont pas égaux en matière de commerce électronique. Au Danemark, en Grande-Bretagne, en Allemagne, plus de 80% des internautes font du shopping en ligne, 17% des internautes roumains seulement. 28% en Bulgarie.

Les films en VOD, la musique, les jeux vidéos, voici les produits que les consommateurs se procurent le plus volontiers hors de leur pays.

Enfin sachez que nous achetons parfois à l'étranger sans même nous en rendre compte, via des plateformes parfaitement francophones...