Replay du vendredi 27 novembre 2015

Le Parlement européen traque les perturbateurs endocriniens

Recycler les plastiques, oui, mais pas n'importe lesquels! La Cop21 s'ouvre ce lundi, avec, au programme, le tri des emballages et leur reconversion. Gare au DEHP! Après le bisphénol A, interdit depuis le début de l'année, voici donc un nouveau composant à bannir de notre quotidien.

Seul un quart des déchets plastique est recyclé en France
Seul un quart des déchets plastique est recyclé en France © Maxppp - Julio Pelaez

Pour faire disparaître le bisphénol A des biberons, puis de nos contenants alimentaires, les eurodéputés ont dû batailler ferme contre le lobby des fabricants, qui n'ont pas encore rendu les armes.

Comme le bisphénol, le DEHP est un phtalate, utilisé pour assouplir le plastique. On en trouve dans certains PVC, dans des rideaux de douche, dans des contenants alimentaires. Et comme le bisphénol, c'est un perturbateur endocrinien, c'est à dire qu'il peut détraquer notre système hormonal. Il peut provoquer des malformations et une baisse de la fertilité.

Du DEHP dans nos chaussures?

A la demande de plusieurs fabricants, la Commission européenne veut autoriser le recyclage de matériaux plastiques contenant du DEHP. Mercredi 25 novembre, à Strasbourg, les députés ont dit "non". Le Conseil des Ministres de l'environnement des 28 va se prononcer à son tour puis Bruxelles tranchera.

C'est démontré, ce phtalate perturbe le système endocrinien des mammifères, pas question d'exposer les humains à cette substance. Les fabricants répondent que les taux de phtalates dans leurs produits sont très faibles. Pourtant, des chercheurs français ont mis en évidence tout récemment l'effet "cocktail", l'impact négatif sur notre santé de différentes combinaisons de produits chimiques censés être anodins à faible dose.

Chasser le plastique des décharges

Pour réduire les gaz à effet de serre, il faut gérer efficacement les déchets. Selon l'ONG Zero Waste Europe, une tonne de déchets plastiques représente l'équivalent de trois tonnes de CO². Les producteurs européens de matière plastique ont eux aussi étudié nos poubelles. La France est très en retard pour le recyclage des emballages en plastique, avec un quart des déchets transformés seulement. L'Allemagne et la République tchèque en reconvertissent la moitié. Reconvertir, oui, disent les députés, mais pas à n'importe quel prix.

Mots clés: