Replay du mercredi 25 novembre 2020

Arrêtons les Violences !

- Mis à jour le

Comment lutter contre les violences faites aux femmes ? Des mesures ont été mises en place comme l’Appli téléphonique et un tchat en ligne qui fonctionne 24h/24H avec policiers et gendarmes . Laura Cassaro, avocate en droit de la famille, nous parle de l'ordonnance de protection.

“Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon”
“Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon” © Maxppp - Sébastien Muylaert

"Il veut toujours savoir où et avec qui je suis " 

Les violences au sein du couple sont un ensemble d'actes, de propos et comportements par lequel votre partenaire ou ex-partenaire veut vous contrôler, vous dominer et vous détruire. Ces violences sont  interdites et punies par la loi.

C'est quoi une ordonnance de protection ?

L'ordonnance de protection est une saisie en urgence du Juge aux Affaires Familiales qui permet d'assurer une protection à plusieurs niveaux du partenaire et des enfants victimes (pour les questions liées au logement, aux ressources, à l'autorité parentale, à l'intégrité physique, aux droits de visite et d'hébergement...

Femmes victime de violences
Femmes victime de violences © Maxppp - Pierre Heckler

En France et en Moselle, il existe de nombreux dispositifs et structures pour accompagner les victimes.

  • 17 Appeler Police - 3919 Appeler Violence femme info
  • 114 par sms Dispositif pour les sourds et muets
  • Point d’alerte dans les pharmacies …s’adresser au pharmacien qui pourra prévenir les forces de l’ordre
  • Permanences dans les centres commerciaux, par exemple à AUCHAN - Semécourt mises en place par les associations de terrain comme AIEM et CDIFF

Numéro d’écoute pour les auteurs violents : 08 019 019 11 / 9h-19h tous les jours  gratuit et anonyme. Il ne s’agit pas de les déresponsabiliser, ni de les excuser mais les accompagner (hébergement et écoute psychologique). 

"Les femmes et les filles sont souvent exposées à des formes graves de violence : violence domestique, harcèlement sexuel, viol, mariage forcé, les mutilations génitales… lesquelles constituent une violation grave des droits humains et un obstacle majeur à la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommesConvention d'Istanbul