Replay du jeudi 24 juin 2021

Les obstacles à la communication sexuelle avec Laura Goubet Sexologue clinicienne

- Mis à jour le

Les obstacles à la communication sexuelle avec Laura Goubet Sexologue clinicienne

Les obstacles à la communication sexuelle avec Laura Goubet Sexologue clinicienne
Les obstacles à la communication sexuelle avec Laura Goubet Sexologue clinicienne - Philippe Alborghetti

La gêne, un obstacle à la communication au sujet du sexe

Laura Goubet, Sexologue clinicienne à Metz nous donne des clefs pour mieux communiquer 

L'érotisme et la sexualité sont le fruit d'un apprentissage.
Ils participent à la santé sexuelle et à la santé globale de l’être humain.

Le sexe et la sexualité sont partout

Dans les magazines, les publicités télévisées, la mode, la musique, les séries et les films... Difficiles à ignorer, ils font partie intégrante de notre culture. On pourrait donc en conclure, à tort, que la majorité de la société est ouverte d'esprit, détendue et à l'aise sur le sujet, mais en réalité, beaucoup de personnes ont énormément de mal à parler de sexe. Souvent ressenti comme tabou et gênant, le sujet peut susciter un sentiment de gêne ou de honte, voire donner lieu à des complexes.

Bien que l’on ait souvent tendance à l’oublier, la gêne est une émotion particulièrement prépondérante chez les jeunes lorsque l’on aborde le sujet de la santé sexuelle, qu'il s'agisse de la prévention ou du traitement des troubles sexuels. Au cours des vingt dernières années, de nombreux experts se sont attachés à étudier les connaissances, l’attitude et les comportements des jeunes vis-à-vis de la santé sexuelle. Pourtant, les aspects émotionnels ont été largement négligés, malgré une quantité de publications de plus en plus importante au sein de la communauté de sociologues.

Pourquoi est-il donc si difficile de parler de sexe ?

La communication sexuelle ne va pas sans risques.  En parlant ouvertement de sexe avec nos partenaires intimes, nous nous exposons à être jugés, critiqués, voire parfois rejetés, même temporairement. Par conséquent, révéler ses désirs sexuels à son ou sa partenaire a de quoi effrayer, en particulier si sa première réaction est négative. Une situation qui peut provoquer un sentiment de gêne, de honte ou d'humiliation.
Beaucoup ressentent ainsi un besoin impérieux d’éviter toute situation embarrassante.  

Dans beaucoup de couples, la communication sur le sujet de la sexualité est quasi-inexistante

N’ayez pas honte du sexe. Ne le traitez comme un sujet tabou. Parlez-en ouvertement et souvent ensemble et exprimez chacun l’un à l’autre, dans l’amour, vos besoins et désirs sexuels. Il n’y a rien de mal à cela !

1. Préparer le terrain:

La toute première chose à faire est d'établir un climat propice au dialogue. En d'autres mots, cela consiste à créer des conditions favorables à l'échange en attendant le bon moment! Même si  vous voulez absolument faire part de ce qui vous titille, dites-vous qu'il vaut toujours mieux attendre que le contexte soit en votre faveur afin que la conversation puisse être réellement bénéfique.

2. Y aller en douceur :

Il est essentiel d'aborder le problème graduellement et mettant l'autre «en contexte». Plutôt que d'entrer dans le vif du sujet trop brusquement, optez d'abord par des discussions sur un sujet neutre qui vous permettront de vous diriger vers l'élément que vous aimeriez aborder. Même si c'est bien clair pour vous, rappelez-vous que votre partenaire ne sait pas systématiquement ce qui se passe dans votre tête! Prenez donc le temps de bien choisir vos mots

3 Écouter activement :

Recevoir le message, le comprendre, l'évaluer et y réagir par la suite; voilà la formule gagnante. L'écoute active permet d'exprimer à l'autre que vous acceptez ses pensées. Cette attitude permet également à la personne qui s'exprime d'approfondir, voire de verbaliser ses sentiments librement, en lui faisant comprendre que vous n'êtes pas indifférents à ses propos. Vous pouvez aussi manifester votre écoute par des commentaires empathiques 

4. Utiliser un langage non verbal positif:

Votre corps parle à votre place. Lorsque l'autre s'exprime, il est important de manifester votre attention grâce à un langage non verbal approprié; en décroisant les bras pour s'ouvrir à l'autre et démontrer une réceptivité, en évitant de froncer les sourcils ou de serrer la mâchoire, etc. Pendant les échanges, veillez à maintenir un contact visuel. Les yeux expriment très bien les sentiments!

5. Parler de manière concise et honnête :

Il est important de rester clair dans ses idées. Évitez de tourner autour du pot ou d'être imprécis. Clarifiez l'objectif de la discussion dès le départ . Interrogez votre partenaire afin de savoir si ce qui a été dit à été compris de la bonne façon. De cette manière, vous vous assurez d'être sur la même longueur d'onde!

6. Découvrir les besoins de l'autre :

Par des questions ouvertes qui permettent de mieux approfondir certains éléments; «pourrais-tu me dire ce qui t'allumerais lors des préliminaires?» Par des questions fermées qui aident à obtenir des réponses claires par un oui ou un non; «aimes-tu quand je te caresse de cette façon?» Ou par des questions optionnelles qui proposent un choix; «aimerais-tu mieux aller au- dessus, ou aimerais-tu que j'y aille?»

Bien que certaines problématiques plus complexes nécessitent d'aller consulter un(e) sexologue, sachez que les bienfaits associés au fait d'adopter une communication sexuelle saine au quotidien sont nombreux. Développer cette habileté permet entre autres :

Mots clés: