Replay du mercredi 28 octobre 2020

Ce qu'il faut savoir de la préparation à l'accouchement ?

- Mis à jour le

Préparer l'arrivée de bébé se fait le plus souvent en couple tout au long de la grossesse. A qui s'adresser pour des cours de préparation à l'accouchement. Marine, sage-femme vous guide.

Couple dans l'attente d'un enfant
Couple dans l'attente d'un enfant © Getty

Devenir parent prend un certain temps, et le temps de la grossesse permet de s'y préparer, physiquement et psychologique, cela est possible de commencer dès le 1er trimestre.

L’entretien prénatal précoce est la 1re séance de préparation à la naissance et à la parentalité. Individuel ou en couple, avec votre sage-femme ou votre médecin, il est conseillé de le programmer dès le début de la grossesse, à partir du 4e mois, mais il n’est jamais trop tard pour le demander. Cet entretien est pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie. Lors de cet entretien, il est possible de définir le calendrier des 7 séances de préparation à la naissance.

Fœtus de 12 semaines lors d'une écographie
Fœtus de 12 semaines lors d'une écographie © Getty

Ces séances de préparation servent à :

Yoga prénatal
Yoga prénatal © Getty

Des méthodes douces pour se préparer à un accouchement plus naturel :

  • Le yoga prénatal
    Accessibles à toutes les femmes enceintes, même celles n’ayant jamais pratiqué de yoga avant leur grossesse, les séances de yoga prénatal sont un moment privilégié pour se préparer physiquement à l’accouchement et pour se relaxer mentalement. Le yoga prénatal peut être pratiqué dès les premiers mois de grossesse.
  • La sophrologie
    Cette méthode de préparation à l’accouchement vise à envisager avec sérénité son accouchement en se reconnectant à ses sensations. On y apprend la technique de « respiration profonde », par le ventre qui contribue à réduire le stress et à créer un lien privilégié avec le bébé.
  • L’haptonomie 
  • L’haptonomie est une technique parfaite pour impliquer le père du bébé avant la naissance. Il s’agit d’une science de l’affectivité. On y établit une relation tactile avant même l’accouchement afin de donner un sentiment de sécurité au futur bébé. On peut la commencer lorsque la maman ressent bien les mouvements du bébé dans son ventre.
  • L’acupuncture...Ce n’est pas une réelle préparation à l’accouchement, mais en complément d'une autre, cela permet de réduire les angoisses. Une médecine douce qui permet de soigner les maux de grossesses.

Il existe plusieurs préparations à la naissance dont la plupart sont remboursées par la Sécurité sociale. N'hésitez pas à vous renseigner auprès des sages-femmes libérales.