Replay du vendredi 13 mars 2020

EN14476 : la norme qui doit idéalement être inscrite sur votre gel hydroalcoolique

- Mis à jour le

Il faut toujours vérifier avec intelligence ce que l'on achète, c'est encore plus valable pour les gels hydroalcooliques.

Une denrée rare
Une denrée rare © Getty

Avec Christophe Mercier, microbiologiste hygiéniste à Metz. Voir son site internet. 

Quelques précisions avant de commencer

Cet article et cette émission datent du vendredi 13 mars 2020, avant le confinement. 

Depuis cette date, beaucoup de petits fabricants régionaux se sont lancés dans la conception de gels hydroalcooliques pour tenter de rendre service et de palier à la pénurie en cours. 

L'obtention des normes ci dessous est très complexe, longue et coûteuse. 

Si votre flacon de gel (en particulier s'il provient d'une petite entreprise locale) ne mentionne pas ces normes, ça ne veut pas dire forcément qu'il est de mauvaise qualité mais probablement que le fabricant est en cours d'obtention de toutes ces normes. 

Renseignez-vous auprès de votre revendeur. 

En l'absence de normes, référez-vous au volume d'alcool dans le produit (voir dernier chapitre) qui est une bonne indication de sa qualité. 

Les différentes normes sur les gels hydroalcooliques

On peut se laver les mains avec du savon, c'est encore ce qu'il y a de mieux... mais attention, plus il y a de savon et moins c'est efficace. 

On peut aussi utiliser des gels hydroalcooliques, ils sont très utiles mais certains sont de véritables arnaques. 

Voici comment les débusquer. 

ATTENTION : ce n'est pas pour les enfants car ils sont très agressifs pour leurs petites mimines

Pour ce type produit, il y a des normes qui existent pour vraiment connaitre leur niveau d'efficacité. 

Votre gel doit être bactéricide, fongicide et virucide. 

Il y a 3 normes à avoir absolument

Retournez votre flacon et regardez la composition, ces 3 normes doivent apparaître obligatoirement sinon votre produit ne servira à rien. 

-- La norme EN1275 : elle indique que le gel tue les champignons. 

-- La norme EN1040 : elle indique le gel tue les bactéries. 

-- La norme EN14476 : elle indique que le gel tue les virus. 

Qui peut le plus, peut le moins : s'il y a la norme EN14476, ça veut dire que le produit tue aussi les bactéries et les champignons mais dans le cas du coronavirus, c'est vraiment cette norme qui nous intéresse. 

D'autres choses à surveiller

-- Votre gel doit contenir en théorie entre 70% et 75% d'alcool (de l'éthanol) : attention, très souvent sur votre flacon cette indication est inscrite en "volume", vous allez voir la mention "éthanol 65% V/V", dans le cas où vous avez les deux lettres V/V,  le pourcentage ne doit pas descendre en dessous de 65%. 

-- Il ne doit pas contenir de parfum, ni de colorant. 

-- Il doit préciser que les virus sont tués en 30 secondes (certains gels indiquent en 15 minutes... mais on ne va quand même pas se frotter les mains pendant un quart d'heure donc ces gels sont inefficaces). 

-- La seule mention "gel mains antibactérien" ne veut rien dire puisqu'on essaye de combattre un VIRUS, si c'est la seule indication présente sur votre flacon alors il est totalement inutile. 

Mots clés: