Musique Émissions – Rendez-vous

Toute première fois | Eté

Toute première fois : Gérard Petipas, équipier et ami de Tabarly

Podcasts :
Gérard Petipas et Pen Duick III

Navigateur, organisateur de courses au large, il est à l'origine de la cité de la voile à Lorient. Équipier de Tabarly, il se souvient 50 ans après, de la victoire du breton sur Pen Duick II dans la transat anglaise.

Vice-président de l'association Éric Tabarly créée à la disparition du marin breton en 1998, à 74 ans le granvillais (50) Gérard Petipas a été pendant 15 ans le navigateur attitré des Pen Duick, l'équipier de Eric Tabarly, son homme d'affaire et son ami.

Gérard Petipas est alors au service militaire y a 50 ans, quand Tabarly remporte le 18 juin 1964 la transat anglaise sur son Pen Duick II, un voilier révolutionnaire de 13,60 m. Il met moins de 28 jours pour relier Plymouth à Newport où l'attendent beaucoup de journalistes américains mais 3 français seulement. Dans le milieu de la voile jusqu'ici dominé par les anglais, c'est un tournant. Tabarly a 33 ans. Il est décoré par De Gaulle et fait la une de France-Soir (tiré à 1 million d'exemplaires). La nautisme français et les records sont lancés.

Petipas rencontre Tabarly en 1965 à Cherbourg, alors que celui-ci accoste son Penn Duick à son bateau. Il naviguerons l'un contre l'autre, puis ensemble. Il n'y avait pas d'école de voile dans les annees 50. Gérard Petipas rêve de naviguer en regardant passer les cargos et autres chalutiers à Granville où il grandit, puis rentre à l'école de la marine marchande à Saint-Malo et navigue au long cours pendant 10 ans. Il ne monte à bord d'un voilier qu'à l'age de 21 ans ! Il devient président de La société Pen Duick dès 1973, puis organise de grandes courses au large comme la Transat Lorient-les Bermudes-Lorient ou la Transat Jacques Vabre.