Musique Émissions – Rendez-vous

Toute première fois | Eté

Toute première fois : Rosemary, chanteuse de Moriarty

Podcasts :
Rosemary Standley, chanteuse de Moriarty
Rosemary Standley, chanteuse de Moriarty

La chanteuse Rosemary Standley, du groupe franco américain Moriarty, invite sur la route des songwriters américains, des divas d'Hollywood, et de sa Cornouaille maternelle.

Les membres du groupe Moriarty , ce combo folk fondé en 1995 et qui doit son nom au héros de "Sur la route" de Jack Kerouac, ont tous grandi à Paris. Américains d'origine, ils ont aussi des racines françaises, suisses, vietnamiennes, et même bigoudènes pour Thomas (l'harmoniciste) et quimpéroise pour Rosemary.

La meneuse et chanteuse** de Moriarty, Rosemary** , fille de Wayne Standley, guitariste et chanteur américain, monte sur scène pour la première fois alors qu'elle n'a que 8 ans. Sa mère quimpéroise l'emmène tous les étés au Festival de Cornouaille. Une bretonne élevée aux folk songs américaines des années 30 et 40 !

C'est à ce répertoire que rend hommage "Fugitives" , le 3e album de Moriarty : les songwriters noirs ou blancs comme Woody Guthrie, Hank Williams.... ceux qui inspirent un certain Bob Dylan. On y retrouve la voix du père de Rosemary.

Après "Gee Whiz But This Is a Lonesome Town" (2007) et le tube "Jimmy" co-produit par Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff (ex-Deschiens) , puis "The Missing Room" (2011) avec la chanson "Isabella", Moriarty plonge dans ses racines et poursuit sa route sur le label Air Rytmo, qu'il a fondé.

En véritable Diva, Rosemary tourne aussi sur scène "A queen of heart" , un spectacle musical de Juliette Deschamps avec une vingtaine de chansons de femmes amoureuses, de femmes de tête et de cœur : Nina Simone, Marlène Dietrich, Marylin Monroe, Billie Holiday, Peggy Lee, Nancy Sinatra. Des oeuvres écrites par des femmes pour des femmes. Mais aussi des chansons écrites par Kurt Weil, Bashung, Lennon, Poulenc et sa "Reine de Cœur".

Rosemary Standley vient aussi de sortir "Birds on a wire" avec Dom La Nena (violoncelle et voix), un album plus intimiste où elle chante Monteverdi, Purcell, Fairouz ou Leonard Cohen et son fameux "Birds on a wire".