Toute première fois

Juliette Gréco, ça se traverse et c'est beau
Juliette Gréco, ça se traverse et c'est beau

Toute première fois : Juliette Gréco

60 ans de chanson, Sartre, Miossec, Brest où elle n'est pas venue depuis longtemps : Juliette Gréco raconte ses premières fois sur scène, avec Brel, sur les ponts de Paris.

Difficile de résumer les vies de "La" Gréco, icone de St-Germain des prés après-guerre, comédienne à Hollywood, interprète de Vian (Musique mécanique), Brel, Ferré (Jolie môme), puis Gainsbourg (La javanaise), Béart (Il n'y a plus d'après) et plus récemment de Biolay, Abd al Malik ou du Brestois Christophe Miossec (Madame). Juliette Géco , 86 ans a eu en effet plusieurs vies, été emprisonnée sous l'occupation, a combattu un cancer et continue par amour du public.

Juliette Gréco raconte sa rencontre avec Jacques Brel

Sur scène avec la complicité de son mari et pianiste** Gérard Jouannest (qui fut l'accompagnateur de Brel), elle revient à Brest pour la première fois depuis longtemps le 5 octobre. Elle jouera les titres de son dernier album, hommage aux ponts de Paris, ponts des poétes, des malheureux, des amoureux.

Les ponts de Paris au coeur du nouvel labum de Juliette Gréco

Ca se traverse et c'est beau , album sous la plume de François Morel, Amélie Nothomb, Philippe Sollers et des duos avec Marc Lavoine, Féfé ou Mélody Gardot.

Ils ont dit oui à Gréco pour son nouvel labum "Ca se traverse et c'est beau"

Juliette Géco au Quartz à Brest le 5 octobre avec Piano Gérard Jouannest Accordéon Jean-Louis Matinier

Comment Juliette vit la notoriété de "La " Gréco

Mots clés