Musique Émissions – Rendez-vous

Toute première fois

Toute première fois : le dessinateur vannetais Stéphane Heurteau

Stéphane Heurteau

Récompensé 2 fois au festival de Cognac, le dessinateur de BD a publié l’œuvre de sa vie : "Sant Fieg", l'histoire d'un jeune beur à la recherche de ses racines en presqu'île de Crozon. Ce roman graphique vient de recevoir à Quimper le Grand Prix de la BD Bretonne.

Né à Nantes, le dessinateur vannetais de Sant-Fieg (primé à Cognac en 2013) et scénariste de Fanch Karadec (primé au même festival en 2010), Stéphane Heurteau vient de recevoir à Quimper le Grand Prix de la BD Bretonne.

Ce dessinateur de 47 ans, tombé (grâce à son père) très jeune dans l'univers de Mickey, des magazines de BD, Tintin et Asterix, rêvait petit d'être astronaute... ou dessinateur !

Après des débuts dans une imprimerie comme dessinateur/maquettiste, il devient graphiste et illustrateur et fait paraître ses 1ères planches en 1993 dans Sapristi.En 2001, "La Balade de Gwen" son 1er ouvrage, s'adresse à la jeunesse. Fan d'écosse, de Guadeloupe, il écrit et dessine beaucoup de carnets de voyages, dont "Itinérève d'un gentilhomme d'infortune".

Sant-Fieg est la BD de sa vie : le projet a 20 ans ! Un polar en Noir et blanc, une histoire du racisme oridinaire des années 60 à 80 en 2 tomes, préfacés par le chanteur Kabyle Idir et le breton Gilles Servat.

BONUS : Heurteau raconte Sant-Fieg ... entre kabylie et Bretagne

Sant fieg, c'est Saint-Fiacre, un hameau entre Crozon et Roscanvel, où l'auteur dresse le portrait magnifique d'une région sauvage, belle et tragique.

Sur fond d'histoire, de l'assassinat de Kennedy à celui de John Lennon, de la guerre d'Algérie au FLB, de l'Amocco à Plogoff... Sant-Fieg raconte  l'histoire d'Armel, un jeune beur parisien orphelin qui hérite d'une maison en presqu'ile de Crozon au début de années 80 et part sur les traces de ses parents disparus. Son père Rachid, un kabyle devenu marin en Bretagne. Sa mère, Maelle, une finisterienne.

 

Sant-Fieg (2013) par Stéphane Heurteau