Musique Émissions – Rendez-vous

Toute première fois

Toute première fois : le funambule Grand Corps Malade

Podcasts :
MEA concert privé grand corps malade
MEA concert privé grand corps malade © Radio France

Entre slam et musiques rythmées, entre rudesse et espoir, Grand Corps Malade joue le "Funambule" dans son 4e album et s'entoure de beau monde : Cabrel, Nkaké, Ours et Ibrahim Maalouf.

Brillant joueur de basket en Nationale 3 et diplômé en Sciences et techniques des activités physiques et sportives, Fabien Marsaud voit sa vie bouleversée par un accident en 1997. Contre toute attente, il remarche 2 ans plus tard, découvre le slam et du haut de ses 1m94 se trouve le pseudo de Grand Corps Malade en 2003.

2 Victoires de la musique plus tard, des collaborations avec I Muvrini, Aznavour , Calogero ou Céline Dion, un livre à succès  "Patients", le slameur voit aujourd'hui ses textes proposés au bac de français. Sa marionnette aux Guignols de l'info l'amuse et il a été fait Chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres.

BONUS : 10 ans après ses débuts, Grand Corps Malade étudié au bac français

A 36 ans, Grand Corps Malade a confié au trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf (Erik Marchand, Sting, Amadou et Mariam...), la direction musicale de son  nouvel album. 12 titres hip-hop, jazz, folk marqués par de nombreux duos : Richard Bohringer ("La honte"), l'écorché vif qu'il appelle Tonton. Francis Cabrel qui l'avait invité à son festival d'Astaffort ("La traversée"). Sandra Nkaké, la chanteuse franco-camerounaise. Nolwenn Hedde ("Dans les vagues"), une ancienne enfant malade du cancer en rémission, soutenue par "Sourire à la vie", une association dont Grand Corps Malade est le parrain.

4e album "Funambule" (2013).Grand Corps Malade en concert mercredi 5 mars à la Carène à Brest.