Musique Émissions – Rendez-vous

Toute première fois

Toute première fois : Rodolphe Burger, l'indien du rock 'n' roll

Rodolphe Burger

Le guitariste et chanteur alsacien (fondateur de Kat Onoma) s'est tissé des liens très fort d'amitié avec la baie de Morlaix depuis son album hommage à l'île de Batz. Il est par 2 fois à l'honneur du festival Panoramas ce week-end. RDV ce mardi à 8h40 et 15h50.

Même s'il vit à Paris, le musicien Rodolphe Burger garde des attaches profondes avec le Val d'Argent et Sainte-Marie-aux-Mines (68), où il a ses racines et où il a crée le festival "C'est dans la vallée". Mais ses rencontres l'ont aussi amené à l'île de Batz (29) à laquelle il rendait hommage avec ses habitants dans l'album "Hôtel Robinson". Rodolphe Burger a semble t-il une affection particulière pour les indiens. Ceux du pays Welche dans les Vosges alsaciennes, ceux de Bretagne, ceux d'Amérique. Les peuples en marge. Les oubliés.

Rodolphe Burger rêve d'un 14 juillet à l'île de Batz

Il joue "In the land of the head hunters" en ciné-concert dimanche à Morlaix, un film de Edward Curtis (grand photographe et éthnologue) sur les indiens d’Amérique du Nord , tourné en 1914. Un film muet avec des chants indiens d'origine, auxquels Burger ajoute ses propres voix, guitares et boucles electro. Une histoire d'amour, de guerre, de meurtre....une fiction avec des scènes de rituels, de cérémonies, de costumes, de danses, et qui 100 ans après a vraie valeur de documentaire. Le film qui a inspiré "Nanouk l'esquimau" et "Dead man" de Jim Jarmush a été restauré. Il est sorti en DVD le 1er avril 2014.

[scald=855877:sdl_editor_representation]Rodolphe Burger est aussi le parrain du SEW (prononcez Siou), le futur pôle culturel de la manufacture des tabacs de Morlaix qui ouvrira en 2015. SEW pour S comme Salamandre (le cinéma Art & essai créé en 1981), E comme Entresort (Théâtre crée en1994) et W comme Wart (qui organise Panoramas et des tournées d'artistes). Vendredi, Rodolphe joue donc en live, pour l'inauguration du festival Panoramas et du futur SEW, une création improvisée avec le chorégraphe Bernardo Montet , artiste associé du Quartz de Brest (2000 à 2003), assistant de Claire Denis sur le film "Beau Travail" (2001) et installé avec sa compagnie de danse à Morlaix depuis 2012.

Rodolphe Burger joue en live vendredi avec le danseur Bernardo Montet


Rodolphe Burger en live vendredi à 17h à la Manufacture des tabacs de Morlaix et en ciné-concert "In the land of the head hunters" dimanche à la Salamandre à Morlaix à 20h30.

Psychopharmaka by Rodolphe Burger & Olivier Cadiot
A 56 ans, Rodolphe Burger a publié avec son groupe Kat Onoma (1986-2004) 7 albums, entre blues tendu, jazz, electro et rock ombrageux. Musicien fasciné par Hendrix (son guitar hero depuis l'age de 10 ans) , il lui a rendu hommage récemment à Quimper avec le trio de cuivres "Journal Intime". Habitué des concerts dessinés avec Dupuy et Berberian ou des ciné-concerts sur l'Algérie avec Bruno Boudjelal ou sur le film "L'inconnu" de Tod Browning, Rodolphe Burger a aussi travaillé et enregistré avec Françoise Hardy (Le Danger / Clair-obscur / Parenthèses),  Alain Bashung (Fantaisie militaire), Jeanne Balibar, Jacques Higelin (Amor Doloroso / Coup de foudre) ou le breton Erik Marchand (Before Bach).

Burger, fan des guitaristes Hendrix et James Blood Ulmer

Réalisateur de l'habillage sonore du tram de Strasbourg , Burger a enregistré des albums hommages à Bashung, à Gainsbourg et au Velvet Underground. Rodolphe était aussi des 50 ans du Vauban à Brest le 4 novembre 2013.

Après "On n'est pas des indiens, c'est dommage" en 2000 et "Hôtel Robinson", Rodolphe Burger vient de sortir **"Psychopharmaka" (février 2013) : 3e album avec le poète et écrivain Olivier Cadiot. De Schubert au groupe allemand Trio (et leur fameux tube de 1982 "Da da da"), en passant par Stéphane Eicher et la voix de Rosemary Standley (chanteuse americano-bretonne) du groupe Moriarty, ils rendent hommage à la culture germanique.**

[scald=856335:sdl_editor_representation]