Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Feria de Pentecôte 2016 à Nîmes

Feria de Nîmes : rencontre avec Lulu, organisatrice de corridas

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Nîmes, France

Les arènes de Nîmes ou les arènes de Lulu ? Cela fait 40 ans que Lucienne Bodrero (alias Lulu) organise les corridas à Nîmes.

Lucienne Bodrero
Lucienne Bodrero © Radio France - Sébastien Péjou

Lucienne Bodrero, quel personnage ! Il faut user de patience et de persévérance pour espérer parler quelques minutes à celle qui organise les corridas de Nîmes depuis une quarantaine d'année. Elle est sur tous les fronts : billetterie, affiches, sécurité, gestion du personnel...

En tout, elle coordonne et dirige pas loin de 300 personnes. Du personnel recruté exclusivement pour les corridas.

"J'ai grandi dans les arènes."

Avant toute chose, Lulu est une passionnée de corrida ! Déjà enfant elle suivait son oncle Ferdinand Aimé dans les arènes. Il a dirigé les arènes de Nîmes durant plus de 40 ans.

Elle aime tout dans une corrida : "C'est à chaque fois un mélange d'intensité, de dramatique et de fête."

L'évolution des ferias 

En un peu plus d'un demi siècle Lulu à vu évoluer les ferias : Les "ferias champagne", la naissance des bodegas, l'engouement  des personnalités et maintenant l'afflux de spectateurs étrangers (Suisses, Allemands...).

La corrida, événement rassembleur

Pour Lulu, la corrida est un événement rassembleur. Il n’y a aucune distinction sociale, tout le monde a sa place dans les gradins des arènes. Même si certains restent dehors : les anti-corrida. Lulu admet que l'on puisse ne pas aimer la corrida. Et dans ce cas, "quand on n'aime pas on reste chez soi".

Lulu : le bras droit de Simon Casas

Choix de la station

À venir dansDanssecondess