Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ford Blanquefort : le protocole d'accord de revitalisation officiellement signé

-
Par , France Bleu Gironde

Comme prévu, le protocole d'accord de revitalisation du site de Ford Blanquefort a été officiellement signé ce lundi après-midi à la préfecture de la Gironde à Bordeaux. Pour montrer leur désaccord, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant la préfecture à l'appel de la CGT.

Le site Ford à Blanquefort
Le site Ford à Blanquefort © Radio France -

Bordeaux, France

C'est signé. Le protocole d'accord de revitalisation du site de Ford Blanquefort a été signé comme prévu ce lundi après-midi à la préfecture de la Gironde, entre les représentants de l'Etat, les collectivités territoriales et Ford. 

Pour montrer leur désaccord, des ex-salariés de l'usine, qui a officiellement fermé début octobre, se sont rassemblés devant la préfecture à l'appel de la CGT. Le syndicat estime que les pouvoirs publics ont capitulé devant le géant automobile américain.

18 millions d'€ injectés par Ford

En signant ce protocole d'accord de revitalisation, Ford s'engage à injecter 18 millions d'€ sur le site de Blanquefort. Dans cette enveloppe, 4 millions d'€ sont prévus pour la cession de certains terrains à Bordeaux Métropole. D'autre part, Ford s'engage à dépolluer le site de l'usine d'ici 2024. Bordeaux Métropole pourrait ensuite se positionner pour acquérir cet autre terrain. 

"C'était utile de mettre tous les partenaires autour de la table, même si on a le droit d'être pour ou contre" estime Fabienne Buccio, la préfète de la Gironde. Selon elle, c'est une "nouvelle page de Ford Blanquefort qui commence". 

Tant qu'il y aura un salarié de Ford qui n'aura pas trouvé d'emploi, ce dossier ne sera pas fermé — Fabienne Buccio, préfète de la Gironde

Nouvelle réunion d'ici la fin du mois

Une nouvelle réunion doit se tenir d'ici la fin du mois pour signer la convention sur la revitalisation et la réindustrialisation du territoire. Elle devra notamment déterminer où seront injectés concrètement les 14 millions d'€ restants sur le site de Blaquefort.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu