Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Il faut bien une première fois

Il faut bien une première fois : aux commandes d'un planeur

-
Par , France Bleu Bourgogne

Un léger filet d'air, une sensation de liberté et un paysage à couper le souffle...nous voilà aux commandes d'un planeur dans le ciel de Dijon. Une nouvelle expérience pour aller encore plus haut.

C'est à Darois sur les hauteurs de Dijon qu'il faut aller pour planer en Côte d'Or. Michel Jordan le président de Dijon Planeurs m'accueille sur la piste de l’aérodrome et m'explique que le planeur c'est avant tout du sport.

Un planeur école de Darois
Un planeur école de Darois © Radio France - Stéphane Conchon

Bienvenue sur l'aérodrome de Dijon Darois

Voilà Claude, bien installé à l'arrière du planeur. C'est lui qui va m'apprendre les bases du pilotage et surtout me surveiller, .

Mais qui pilote ?
Mais qui pilote ? © Radio France - Stéphane Conchon

Découverte de l'engin volant

Pour faire du planeur, il faut un parachute, des lunettes de soleil et surtout un joli bob, histoire d'avoir le champ visuel bien dégagé.

Décollage sur la piste en herbe de Darois
Décollage sur la piste en herbe de Darois © Radio France - Stéphane Conchon

Installation à bord du planeur

Après avoir largué le câble qui nous reliait à l'avion remorqueur, nous allons chatouiller les cumulus. Et à 1400 mètres d'altitude, Claude me donne les commandes !

Le cockpit du planeur
Le cockpit du planeur © Radio France - Stéphane Conchon

Aux commandes d'un planeur le temps est suspendu. Après avoir survolé Dijon en toute discrétion, c'est l'avantage de ne pas avoir de moteur, retour à Darois bien dirigé par Claude qui assure un atterrissage parfait.

Le lac Kir vu du ciel
Le lac Kir vu du ciel © Radio France - Stéphane Conchon

Des hauts et des bas

Si l'expérience vous tente, rendez vous les jours de beau temps sur l’aérodrome de Dijon Darois. Dijon Planeurs propose des vols découverte pour 90 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess