Émissions Toutes les émissions

Une heure en France, l'été

Du lundi au vendredi et le dimanche de 13h15 à 14h

47min

Les meilleurs moments de l'émission

Par et le dimanche 29 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
© Maxppp -

   - Aucun(e)

Energy Observer, c'est le premier navire au monde, capable de produire son propre hydrogène à bord, à partir de l'eau de mer et sans émission de gaz à effet de serre. Pour ce faire, il est équipé de deux éoliennes, d’une aile de traction intelligente, de plusieurs types de panneaux photovoltaïques et de deux moteurs électriques réversibles en hydrogénérateurs.

   - Aucun(e)
-

Ce navire de 30,5 m de long pour 12,80 m de large doit être mis à l’eau au printemps à Saint-Malo pour un tour du monde de 6 ans. Le but : tester ces technologies en milieu extrême et inspirer les entreprises, collectivités, États et citoyens en prouvant qu’un futur plus propre est possible, grâce à l'innovation technologique.

A une vitesse de huit à dix nœuds c’est-à-dire entre 14,8 et 18,5 km/h, l’Energy Observer devrait faire un tour du monde comprenant 101 escales dans 50 pays.

Le voyage commencera par un tour de France durant l’année 2017 avant de conquérir la Méditerranée en 2018, l’Europe du nord en 2019, les Amériques en 2020, l’Asie et l’Océanie en 2021 puis l’Asie et l’Afrique en 2022.

► Pour en parler : Victorien Erussard, capitaine du bateau

► En savoir + : le site internet du Energy Observer

   - Aucun(e)

Entre la brassière enfantine et la lingerie de séduction, difficile pour les adolescentes de trouver le premier soutien-gorge.

Récemment confrontées au problème, deux jeunes femmes de 25 ans, Samantha Montalban et Chloé Bernard, ont décidé de créer une marque de sous-vêtements exclusivement pour les jeunes filles : Mina Storm.

   - Aucun(e)

Les modèles sont ultra stretch, sans armature, ni rembourrage, pour mieux s’adapter au corps grandissant des filles.

Un petit bijou doré à l’or fin orne la bretelle gauche de chaque soutien-gorge pour rappeler à toutes les #MinaGirls qu’elles sont exceptionnelles.

► Pour en parler : Samantha Montalban, l’une des créatrices de la marque

► En savoir + : le site internet et la page Facebook de Mina Storm

   - Aucun(e)

David Forge a 36 ans. Ce jeune agriculteur travaille sur l'exploitation céréalière de son père à Saint Senoch, dans le Lochois.

Muni d'une caméra embarquée GoPro et d'un drone permettant de varier le type d'images, David Forge se met en scène dans une de ses activités agricoles quotidiennes ou évoque des sujets divers mais qui touchent de près à l’agriculture.

Plus de 12.400 personnes sont abonnées à sa chaîne. A peine 20% sont des agriculteurs.

Tous les mardis

David Forge a instauré un rendez-vous hebdomadaire fixe. Tous les mardis à 7h30, il met en ligne une nouvelle vidéo, en les annonçant sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook.

Certaines sont vues plusieurs dizaines de milliers de fois. Sa vidéo sur la découverte de la ferme a été vue plus de 76 500 fois.

En presque deux ans, David Forge a publié près de 120 vidéos sur sa chaîne qu'il a baptisée "La Chaine Agricole".

David Forge attend que d'autres exploitants agricoles se mettent eux aussi à la vidéo, une forme de communication que les agriculteurs n'utilisent pas suffisamment à ses yeux. Seuls deux autres jeunes agriculteurs français font comme lui aujourd'hui

► Pour en parler : David Forge, l’agriculteur Youtubeur

► En savoir + : le lien Youtube de la chaîne Agricole

► Aller plus loin : le site internet et la page Facebook de la chaîne

   - Aucun(e)
-

Il s’agit d’une chaussette « GelProtech » dotée d’une poche en polaire stretch, cousue sur la face interne de la chaussette à hauteur du tibia. A l’intérieur de cette poche est insérée une plaque de gel en silicone enrichi, 3 à 6 fois plus résistant et plus souple qu’un silicone classique. Il est ainsi possible d’enlever cette plaque de gel lors du lavage des chaussettes, puis de la réintroduire dans la poche pour la prochaine utilisation.

Les vertus de ce gel soit la résistance, la souplesse, l’élasticité sont le résultat d’une collaboration avec le CNRS.

Ce procédé présente l’avantage déterminant d’éviter de laver en machine la plaque de gel en silicone et ainsi de préserver ses qualités. Sa taille de 19 x 7 cm permet de couvrir la totalité de la zone sensible du tibia et enfin le silicone enrichi offre la meilleure des protections possibles contre la pression exercée par les chaussures de ski sur les tibias.

Cette paire de chaussettes, existe en 6 tailles du 35-36 au 45-46, le groupe Monnet en a produit 5.000 exemplaires cet hiver. Tout est fabriqué sur ses chaînes de production de l'usine montcellienne. Vendues 49,90€ la paire, elles font un carton puisque depuis quelques jours la société n'a même plus de réassort. Devant le succès remporté l'hiver prochain, Monnet prévoit d'en mettre plus du double sur le marché. On devrait donc passer de 5.000 à 12.500 paires. L'entreprise, produit entre 250 et 280 mille chaussettes dont les fameuses GelProtech.

► En savoir + : Le [site internet](http:// http://www.monnet-sports.com/fr/ ) de l'entreprise Monnet