Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

Une heure en France
Une heure en France © Getty

Les meilleurs moments de l'émission

Diffusion du dimanche 5 mars 2017 Durée : 47min

Cette semaine Une heure en France était au salon de l’agriculture au Parc des Expositions à la Porte de Versailles de Paris. Aux côtés de Denis et Frédérique, 1.050 exposants originaires de 22 pays et près de 4.000 animaux.

Retrouvez les meilleurs moments de cette semaine mais pas que…

Au sommaire cette semaine : l’actualité de l’agriculture vue par la FNSEA, le lin qui se porte bien, les différentes coutumes de Paris et des cendriers ludiques qui s’installent à Cannes.

Bonne émission !

  - Aucun(e)

La Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles est le syndicat agricole majoritaire en France.

Il rassemble 94 fédérations départementales, 22 fédérations régionales et 36 associations spécialisées. 320.000 agriculteurs y sont adhérents.

Toutes les productions agricoles existantes y sont représentées.

• Xavier Beulin

Une plaque commémorative en hommage à Xavier Beulin, le président de la FNSEA décédé dimanche dernier, a été dévoilée samedi matin par François Hollande lors de l'inauguration du Salon international de l'Agriculture.

  - Aucun(e)

Elle est installée sur un des pylônes à l'entrée VIP du Pavillon 1, qui abrite les animaux d'élevage et par lequel commence toute visite officielle. Elle restera pendant les neuf jours du salon et retournera ensuite au siège du premier syndicat agricole de France, rue de la Baume à Paris.

• Les candidats à la présidentielle

Le premier syndicat agricole français, comme les Chambres d'agriculture ont déjà listé leurs revendications pour les candidats à la présidentielle qui vont se rendre au salon cette semaine.

Ils demandent surtout plus de considération pour les agriculteurs.

Le prochain gouvernement devra négocier l'orientation de la politique agricole commune (PAC) 2020-25, avec des partenaires européens qui sont aujourd'hui des concurrents sur les marchés agricoles.

► Pour en parler : Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA

► En savoir + : le site internet et la page Facebook de la FNSEA

Le stand de La FNSEA se trouve Hall 4, emplacement B67

  - Aucun(e)

La campagne 2017 J’aime le lin, initiée dans le cadre du plan d’actions Ultra Lin, donne rendez-vous aux consommateurs français dans un contexte 100% Lin, 100% grand public.

Du 30 mars au 5 juin, cette seconde édition prend son rythme annuel et mobilise les leaders de la distribution nationale.

Une campagne grand public qui répond aux attentes de consommateurs en quête d’expériences, mais aussi de connaissances, et les sensibilise à cette exception européenne textile et culturelle qu’est le Lin dans toute la diversité de ses réalisations : prêt-à-porter féminin, masculin, accessoire mais aussi mobilier, design, linge de maison, linge de lit et de table.

  - Aucun(e)

Un lin devenu porte-voix d’une culture éco responsable qui promeut simplicité, sobriété et naturel : des valeurs fondamentales qui s’ancrent dans notre quotidien.

A noter aussi l’opération SOLO LINO, étape italienne du plan de promotion européen du lin fibre, qui s’installe à Milan du 4 au 12 mai 2017.

► Pour en parler : Marie Emmanuelle Belzung, Directrice de la CELC, la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre.

  - Aucun(e)

Saviez-vous que Louise Weber, alias la Goulue, avait popularisé le french cancan à Paris ? Que les premiers Tours de France n’arrivaient pas sur les Champs-Élysées ? Que les soldes ont été inventés à Paris ? Qu’il n’y a pas de casier n° 19 dans le vestiaire des filles à Roland-Garros ? Qu’on dénombre dans la capitale 200.000 chiens, 20.000 ampoules sur la tour Eiffel et 2.400 km de trottoirs ? Qu’il existe toujours des pavés en bois dans les rues ? Qu’on peut pêcher dans la Seine ou faire les vendanges à Montmartre ?

  - Aucun(e)

Découvrir la Ville lumière autrement, tel est l’objectif du livre « Coutumes de Paris » paru aux éditions de Chêne

► Pour en parler : Gavin’s Clemente Ruiz, auteur du livre « Coutumes de Paris

  - Aucun(e)

Plutôt qu’une amende, certaines villes et associations misent sur des dispositifs plus ludiques pour inciter les fumeurs à ne plus jeter leurs mégots par terre.

A Cannes par exemple, l'installation de cendriers ludiques et participatifs se déroule progressivement dans les lieux "mégotogènes". Ces derniers permettent non seulement de laisser l’espace public propre mais aussi de donner son avis en répondant à une question simple : « Mer ou montagne ? », « Football ou rugby ? », « Messi ou Ronaldo ? »…

Les questions ont été adaptées à chaque lieu. Devant un lycée, le fumeur choisit entre Snapchat ou Instagram ?, à côté du boulodrome entre « tu pointes ou tu tires ? ». Devant une salle de cinéma, il faut choisir entre Tarantino ou Woody Allen...

  - Aucun(e)

16 cendriers devraient être mis en place. Une nouvelle étape dans le plan « anti-incivilités » lancé par la mairie.

► Pour en parler : Marie Pourreyron, adjointe à l’environnement de la ville de Cannes.