Émissions Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi et le dimanche de 13h15 à 14h

40min

Véritable succès pour la chaine Youtube d’un agriculteur

Par et le jeudi 19 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s'intéressent également à l'observatoire du mont Aigoual et à deux jeunes niçois qui veulent battre un record du monde pour la bonne cause

   - Aucun(e)

David Forge a 36 ans. Ce jeune agriculteur travaille sur l'exploitation céréalière de son père à Saint Senoch, dans le Lochois.

Muni d'une caméra embarquée GoPro et d'un drone permettant de varier le type d'images, David Forge se met en scène dans une de ses activités agricoles quotidiennes ou évoque des sujets divers mais qui touchent de près à l’agriculture.

Plus de 12400 personnes sont abonnées à sa chaîne. A peine 20% sont des agriculteurs.

Tous les mardis

David Forge a instauré un rendez-vous hebdomadaire fixe. Tous les mardis à 7h30, il met en ligne une nouvelle vidéo, en les annonçant sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook.

Certaines sont vues plusieurs dizaines de milliers de fois. Sa vidéo sur la découverte de la ferme a été vue plus de 76 500 fois.

En presque deux ans, David Forge a publié près de 120 vidéos sur sa chaîne qu'il a baptisée La Chaîne Agricole.

David Forge attend que d'autres exploitants agricoles se mettent eux aussi à la vidéo, une forme de communication que les agriculteurs n'utilisent pas suffisamment à ses yeux. Seuls deux autres jeunes agriculteurs français font comme lui aujourd'hui.

► Pour en parler : David Forge, l’agriculteur Youtubeur

► En savoir + : le lien Youtube de la chaîne Agricole

► Aller plus loin : le site internet, le compte twitter et la page Facebook de la chaîne

   - Aucun(e)

Situé à 1567 mètres d'altitude, il se situe aux limites des départements du Gard et de la Lozère et du partage des eaux entre la Méditerranée et l'Atlantique. C’est le dernier observatoire météorologique de montagne en France

Moyens humains

L'effectif de la station est actuellement d'un chef de station, de quatre techniciens météorologistes et de trois ouvriers de maintenance. L'Observatoire est occupé jour et nuit, au minimum par un technicien et un ouvrier.

Activités

Le travail quotidien de l'Observatoire consiste à observer le temps d'une façon continue et à élaborer des prévisions fines sur le massif. Le météorologue est aidé pour cela par de nombreux instruments électroniques placés à l'extérieur du bâtiment qui mesurent en continu des données de température, d'humidité de l'air, de pression atmosphérique, précipitations, direction et vitesse du vent.

   - Aucun(e)
-

Le météorologue de service vérifie la fiabilité des mesures automatiques et les complète toutes les 3 heures par une observation visuelle décrivant tous les nuages, le type de temps ainsi que la visibilité.

En dehors de ces observations à heure fixe, des messages sont transmis dès qu'une dégradation sensible du temps est observée : apparition de chutes de neige, augmentation de la vitesse du vent, etc… C'est ce que l'on appelle la veille météorologique.

Centre d’essais

Depuis quelques années, l'Observatoire météorologique du Mont Aigoual oriente ses activités dans le domaine de l'expérimentation en milieu naturel. Des organismes extérieurs peuvent ainsi bénéficier du potentiel technique et humain du site pour réaliser des tests en situation météorologique extrême.

► Pour en parler : Rémi Marguet, technicien Météo France à l’observatoire du Mont Aigoual

► En savoir + : le site internet de L'observatoire météorologique du Mont Aigoual

   - Aucun(e)
-

Deux Niçois souhaite réaliser un nouveau record mondial. Celui de rallier Carthagène des Indes en Colombie à Ushuaïa en Argentine en seulement 58 jours.

Depuis le départ sur la côte caraïbe colombienne, l’itinéraire prévoit de traverser les Andes colombiennes et équatoriennes, la côte désertique péruvienne, le désert de l’Atacama chilien et la pampa argentine pour rejoindre l’arrivée en Terre de Feu sur la ville la plus australe du continent : Ushuaia.

Avec un dénivelé cumulé d’environ 86.000 mètres sur l’ensemble du parcours, l’expédition sera un challenge quotidien. Les variations de température oscilleront de -5 à +40°C et l’altitude, de 0 jusqu’à 4.400 mètres au-dessus du niveau de la mer !

   - Aucun(e)
-

Un défi pour la bonne cause puisque 1 kilomètre parcouru, c’est 1 € récolté pour fournir du matériel à une caserne au Chili.

Faire un don

1.000 euros permettrait déjà de financer 16 tenues de feu complètes aux pompiers de la brigade de Los Maitenes au Chili. Avec l’objectif de 16.000 euros de dons, l’ONG Pompiers sans frontières pourrait, toujours pour cette caserne, acheter un camion-citerne Feu de forêt et son équipement, l’acheminer jusqu’au Chili et former les équipes pendant 2 semaines.

► Pour en parler : Axel Carion, en direct du Pérou

► En savoir + : le site internet de l’ONG Pompiers sans frontières

   - Aucun(e)

« Poissy bien-être ». Ou comment pratiquer du sport sur son temps de travail

► En savoir + : le site de la chronique