Émissions Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi et le dimanche de 13h15 à 14h

40min

Une marche venue d’Afghanistan bonne pour la santé

Par et le mardi 7 février 2017
Podcasts : iTunes RSS

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s'intéressent également à une option arbitrage proposée dans un collège d'Avignon et à un coup de projecteur sur l'endive

   - Aucun(e)

La station de ski de Samoëns, située au cœur des Alpes françaises, propose de nombreuses activités aux personnes qui ne veulent pas forcément skier : danse présence, marche nordique, marche sensorielle et marche afghane.

La marche afghane est utilisée par les chameliers en transhumance avec leurs troupeaux dans les montagnes et désert d’Afghanistan. Cette faculté de marcher sans fatigue leur permet de parcourir près de 700 Km en 12 jours.

   - Aucun(e)

Une marche qui n’est pas réservée à une élite de marcheurs mais bien à tous et qui comporte de nombreux bienfaits.

Le principe

La marche afghane met l’accent sur la synchronisation de la respiration avec le rythme des pas et une allure de marche plus rapide pour une suroxygénation naturelle.

Le rythme de base

L’exercice de base est à expérimenter sur un terrain plat. Il faut inspirer par le nez sur les 3 premiers pas, garder l’air dans les poumons sur le 4e, expirer immédiatement par le nez sur les 3 pas suivants et rester les poumons vides sur le dernier pas. Ensuite, il suffit de répéter le même cycle aussi longtemps que possible.

Une fois le rythme de base acquis, il existe de nombreux autres rythmes à essayer.

Les bienfaits

En pratiquant cette marche, toutes les cellules du corps reçoivent une quantité d’oxygène bien plus importante qu’à la normale.

Les avantages sont nombreux : apaisement cardiaque, repos du cœur, stimulation de la circulation artérielle et veineuse, élimination des graisses….

► Pour en parler : Claire Philipczyk, accompagnatrice en haute montagne et professeur de yoga.

► En savoir + : le site internet de la station de ski de Samoëns

  - Aucun(e)

Depuis 2006, le collège Joseph Roumanille d’Avignon propose à ses élèves de 4e et 3e l’option arbitrage. Tous les mardis de 15h30 à 17h, une vingtaine d’enfants, tous volontaires, se retrouvent pour suivre cette formation dispensée par d’anciens élèves.

Comme dans toutes les matières, il y a des contrôles. Ici, les élèves sont notés sur des lois d'arbitrage dans le foot. A la fin, ils passent un examen qui leur permet de devenir arbitre officiel du District.

   - Aucun(e)

Au-delà du domaine sportif, cette option a pour objectif de valoriser les élèves afin de leur donner des repères pour leur vie future. Le sport et le respect des lois sont importants, surtout pour des jeunes en difficulté.

Au-delà de la théorie, indispensable pour connaître toutes les lois, les élèves vont également souvent sur le terrain. Ils suivent donc les compétitions UNSS de football du collège pour arbitrer.

► Pour en parler : Laurent Alivon, professeur d’EPS et coordinateur de l’option arbitre.

  - Aucun(e)

Ces derniers temps, l’endive a connu une sévère chute de production. Sa culture est très compliquée mais ses vertus nutritives sont nombreuses et son amertume unique. Et c’est bien sur ces 2 derniers points que l'Association des producteurs d'endives de France (APEF) met l’accent pour reconquérir les consommateurs.

La culture

Elle se fait en 2 temps : au champ et en salle.

Après des plantations au printemps, la récolte des racines se fait entre septembre et novembre.

Elles sont ensuite conservées dans des chambres froides, puis placées manuellement dans des bacs où elles restent 3 semaines dans le noir, avec de l'eau pour continuer de pousser. Puis il y a l'étape du cassage, où les racines sont séparées des endives qui se sont formées. Celles-ci rejoignent alors un tapis roulant dans une salle d'épluchage et de conditionnement, où des petites mains les emballent en fonction de leur calibre.

La campagne de pub

Fin 2016, les endiviers ont lancé une campagne de communication multimédia avec comme slogan « l'endive, mangez-la pour le bien qu'elle vous fait ! ».

L'objectif ? Faire connaître les bienfaits nutritionnels de ce légume qui peut se consommer toute l'année, crue ou cuite. Concentré de vitamines, d'oligoéléments et de minéraux qui agissent sur la croissance et la vitalité, l'endive contribue au bon fonctionnement du corps de manière générale et contribue à la prévention de nombreuses maladies cardio-vasculaires ainsi qu'à certains cancers, digestifs notamment.

► Pour en parler : Florence d'Halluin, productrice d'endives dans le nord, à Marcoing.

   - Aucun(e)

Le Bic. Un stylo bille que l’on doit à un « Baron »