Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

A la rencontre d’une tanneuse de cuirs de poisson

Diffusion du mercredi 29 mars 2017 Durée : 44min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également à la restauration de l'une des plus belles écoles de France et à un petit dictionnaires des mots de nos régions

Au sommaire aujourd’hui :

- Femer. Née en 2014, cette société transforme les peaux de poissons en cuir avec un tannage 100% naturel et végétal.

- L’hôtel de Polignac. La municipalité de Condom lance un appel pour restaurer l'une des plus belles écoles de France

- Les mots régionaux. Des mots précieux, qu’il faut sauver avant qu’ils ne disparaissent !

  - Aucun(e)

Ce week-end, ce sont les Journées Européennes des Métiers d’Art. 8.500 événements auront lieu en France avec 5.151 ateliers mobilisés pour mettre en valeur le savoir-faire français, ouvrir des portes aux jeunes gens, et faire naitre des passions.

198 métiers et 83 spécialités répartis en 16 domaines de compétences composent cet univers qui a pour centre de gravité le travail de la matière.

Tanneur de peau marine

En 2013, la mère de Marielle Philip rapporte des photos d’un manteau de cuir de poisson découvert en Finlande. Marielle décide alors de quitter son métier d’avocate pour monter sa propre entreprise en utilisant ce savoir-faire séculaire dans l’hexagone. La société Femer naît un an plus tard, en novembre 2014.

Pour ce faire, elle récupère les peaux crues jetées par les poissonniers du coin et les tanne à l’aide d’un procédé 100% végétal pour les transformer en cuir. Au départ à l’état brut, puis, au fur et à mesure, de toutes les couleurs pour fournir les créateurs de chaussures et d’accessoires.

  - Aucun(e)

Toute la production de cuir se déroule intégralement sur le territoire Aquitain sur le Bassin d’Arcachon.

Son prochain défi : rendre ses cuirs plus souples pour en faire des vêtements

► Pour en parler : Marielle Philip, tanneuse de peau marine

► En savoir + : le site internet et la page Facebook de la société Femer

  - Aucun(e)

La municipalité de Condom lance une campagne de mécénat pour restaurer un des hôtels particuliers de la ville, l’hôtel de Polignac, classé aux monuments historiques en 1990.

L’hôtel de Polignac est une magnifique construction de la fin du XVIIIème siècle. Propriété de la ville de Condom, il est aujourd’hui occupé par une école élémentaire d’enseignement public : l’école Jules Ferry qui compte parmi les plus belles écoles de France.

Le montant estimé des travaux s’élève à 733.000 euros HT. Le financement de cette somme comprendra plusieurs subventions mais la commune ne peut assumer la part restant à charge.

Particuliers, associations, entreprises… Chaque euros compte.

Un appel au mécénat de compétence est également lancé pour les artisans qui pourraient offrir leurs savoir-faire en consacrant du temps et de la main d’œuvre à ce chantier de restauration.

► Pour en parler : Elodie Le Borgne, chargée de mission à la mairie de Condom

► Pour faire un don : le site internet de la Fondation du patrimoine :

  - Aucun(e)

Que l’on soit du nord, du sud ou du fin fond de la Bretagne, les mots ne sont pas les mêmes. La serpillière par exemple se dit panosse en Savoie, panouille dans le Lyonnais, toile dans le Roussillon, bâche en Franche-Comté ou encore wassingue dans le nord.

  - Aucun(e)

Loïc Depecker, directeur de recherche et professeur en sciences du langage à la Sorbonne, nous emmène visiter notre enfance et les lieux d’où nous venons avec son Petit dictionnaire insolite des mots régionaux édité chez Larousse.

► Pour en parler : Loïc Depecker, auteur de ce petit dictionnaire insolite

  - Aucun(e)

Marie-Paris.fr. Ou comment créer sa chaussure idéale

► En savoir + : le site internet de la chronique