Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

Il nage avec les cachalots

Diffusion du mercredi 4 janvier 2017 Durée : 42min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s'intéressent également au mouvement du minimalisme et à une toute nouvelle invention, l'uritrottoir

   - Aucun(e)

A l'heure du salon international de la plongée sous-marine qui se tient à Paris de vendredi à dimanche, l’équipe d’Une heure en France vous propose quelques minutes avec François Sarano.

Docteur en océanographie et ancien chef d’expédition sur la Calypso avec Jacques Yves Cousteau, François Sarano réalise actuellement la première étude entièrement sous-marine sur le comportement des cachalots avec son association Longitude 181.

   - Aucun(e)

L’objectif est de comprendre le langage des cachalots et d’explorer les capacités cognitives des cétacés. Et pour ce faire, François Sarano plonge avec eux. Il a ainsi découvert qu’ils avaient chacun une personnalité. Pour mieux les suivre, il leur a donné des prénoms.

Son chouchou s’appelle Eliot. Ce dernier est venu au-devant de lui lors d’une plongée et pendant presque 10 minutes ils ont échangé, le cachalot reproduisant les mouvements de François Sarano. En visionnant les images, François Sarano réalise que le cachalot a également essayé de communiquer avec lui avec des sons, des sortes de « clics ».

Désormais François Sarano cherche à faire la part des choses entre ce qui est de l’acquis ou de l’inné et aimerait étudier plus en détail la manière dont les cachalots explorent le monde qui les entoure.

► Pour en parler : François Sarano, docteur en océanographie

► En savoir + : le site internet de l’association Longitude 181

   - Aucun(e)

Le minimalisme est devenu pour certains un mode de vie. Il s’agit de désencombrer son espace de vie pour mieux respirer !

L’idée vient d’un américain, David Michael Bruno, qui après avoir passé un week-end entier à ranger sa maison s’est senti submergé par une masse d’objets inutiles. Il se lance alors le challenge de vivre avec 100 objets, pas un de plus.

Il met environ un an pour créer sa liste. Il décide d’exclure de sa liste les biens partagés avec ses enfants et sa femme, comme le canapé du salon, les outils, les livres ou encore la vaisselle. Il fait des regroupements : tous ses caleçons comptent comme un seul objet. Et finalement, parvient à descendre à 90 objets en quelques mois.

   - Aucun(e)

C’est en 2014, que le minimalisme pointe son nez en France. Plusieurs blogueurs et bloggeuses ont décidé de relevé le défi et de partager leurs expériences : Aemi, Séverine, Mino ou encore Julie.

Les plus convaincus s’essaient au minsgame. Le principe : le 1er jour du mois, on se débarrasse d’un objet, le 2e, de deux objets… et ainsi de suite. Jusqu’à se séparer de 30 objets le 30e jour. Tout compte, les chaussettes orphelines comme les tickets de caisse perdus au fond du sac.

Pour les adeptes, le minimalisme est synonyme de gain de temps que ce soit pour le rangement ou le ménage.

Quelques conseils pour bien désencombrer

- Faire le tri par zone géographique : on choisit une pièce, un placard, une étagère…

- Mettre de côté pendant 1 mois, les objets dont on hésite à se séparer. Si on ne sert pas pendant ce laps de temps c’est que l’on peut s’en séparer

- Au fur et à mesure que l’on tri, acheter des articles de rangement pour mieux organiser son espace

- Profiter d’un déménagement comme d’un nouveau départ.

- Penser à donner, vendre ou recycler ses objets, plutôt que de jeter.

► Pour en parler : Julie Occhipinti, bloggeuse

   - Aucun(e)

C’est la dernière idée de Laurent Lebot et Victor Massip, les associés de l'agence Faltazi.

L'uritrottoir est un objet qui vise à réduire traces et odeurs de pipis sur les murs des villes.

En effet, il sera désormais possible d’uriner sur une botte de paille recouverte d’une structure métallique plutôt que contre un mur. Le carbone présent dans la paille, mêlé à l’azote de l’urine, éviterait les mauvaises odeurs.

   - Aucun(e)

De plus cet urinoir aurait une vocation écologique. Au bout de 2 mois environ, la paille, imprégnée et noircie, sera utilisée comme compost.

► Pour en parler : Laurent Lebot , l’un des associés

► Pour en savoir + : le site internet de l’agence Faltazi

   - Aucun(e)

A Montpellier, une halte-garderie est installée dans une maison de retraite

► En savoir + : le site de la chronique