Toutes les émissions Émissions

Du lundi au vendredi et le dimanche de 13h15 à 14h

La marche des jours heureux

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s'intéressent également à la laine française et à la plateforme Hostanartist

La marche des jours heureux

   - Aucun(e)
-

Au départ, Les jours heureux était le projet politique du Conseil national de la résistance, établi en 1944. C'est aussi un film sorti en 2013

C’est désormais également un mouvement citoyen qui reprend corps depuis quelques temps et qui traverse la France en ce moment.

Vendredi dernier, une petite équipe de marcheurs est partie d’Oléron Sainte-Marie. Ensemble, ils vont parcourir 700 km pour atteindre Paris, le 5 novembre prochain.

   - Aucun(e)
-

Le but : être des milliers de citoyens à Paris pour montrer leur volonté d’un nouveau cap politique.

A chaque étape, le film Les jours heureux de Gilles Perret sera diffusé.

Plus largement, le projet « Les jours heureux » est de faire advenir une société du bien vivre en actualisant le programme « les jours heureux » du conseil national de la résistance aux enjeux d’aujourd’hui grâce à une grande consultation citoyenne, et en créant les conditions de sa mise en œuvre dès 2017.

► Pour en parler : Martin Rieussec-Fournier, coordinateur de la marche

► En savoir + : le site de la marche des Jours heureux

   - Aucun(e)
-

La semaine dernière, plus de 30 tonnes de laine de moutons ont été récoltées en Périgord.

C'est une tradition en Dordogne. Une fois par an, en octobre, les éleveurs ont rendez-vous avec un négociant pour vendre la laine de leurs bêtes.

Cette année, le marché est au point mort. La laine n'est rachetée qu'à 0,35 centimes le kilo alors que les éleveurs estiment que la tonte par animal revient à 1,50 euros en moyenne.

   - Aucun(e)
-

La laine part ensuite en Belgique, au Portugal ou en Espagne pour être lavée. C’est ensuite la Chine et l'Amérique latine qui sont les plus gros acheteurs.

► Pour en parler : Gaétan Kranicz, négociant en laine dans le Limousin.

   - Aucun(e)
-

Hostanartist est une plateforme en ligne qui permet de mettre en relation des “propriétaires” d’espaces privés ou publics avec des artistes qui cherchent un endroit pour travailler.

Maisons de vacances, appartements, chambres, ateliers, locaux libres,… chaque endroit peut devenir un lieu de résidences de création.

   - Aucun(e)
-

En échange, les artistes qui ne paient rien, offrent à leurs mécènes une œuvre d’art, un texte original, un cours particulier, un concert privé ou toute forme qui permet de créer un lien inédit avec leurs hôtes.

► Pour en parler : Anne Roquigny, à l’origine de cette plateforme

► En savoir + : Le site de la plateforme

   - Aucun(e)
-

L’association « Entraide Scolaire Amicale » a pour vocation de lutter contre l’échec à l’école

► En savoir + : le site de la chronique

Partager sur :