Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi et le dimanche de 13h15 à 14h

Les secours aux blessés, un héritage : 1916-2016…

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s'intéressent également à Astérix et au Streamliner

Les secours aux blessés, un héritage : 1916-2016…

   - Aucun(e)
-

Un titre paradoxal pour ces deux journées d’étude et de découverte, les 7 et o octobre 2016.

Dans la mémoire collective, Verdun est une terre de mort, un territoire marqué par des milliers de jeunes soldats qui n’en sont pas revenus. Pourtant, la bataille de Verdun de 1916, dans toute son horreur, a été à l’origine d’immenses progrès dans la prise en charge des blessés.

De l’horreur de la guerre est née une réorganisation fonctionnelle de la chaîne d’évacuation sanitaire, point de départ vers l’organisation moderne de prise en charge des blessés, qu’ils soient militaires ou civils.

Les journées Verdun Terre de Santé ont pour objet de mieux faire connaître cette histoire. Elles analysent l’évolution du système de soins (structures, acteurs, processus, flux) et sa territorialisation dans les zones des Armées et de l’Intérieur ; elles en explorent les retombées et les applications scientifiques et organisationnelles dans le domaine civil.

   - Aucun(e)
-

Les journées permettront de recréer, dans le cadre large des manifestations du Centenaire de la Grande Guerre, un parcours du blessé sur le champ de bataille. Un parcours où les participants suivront l’itinéraire d’un blessé : selon le type et la gravité de la blessure, l’itinéraire allait de la relève au triage médico-chirurgical et à l’évacuation vers l’arrière.

L’originalité de ces journées Verdun Terre de Santé est donc bien la combinaison entre l’évocation historique et l’analyse des processus les plus actuels. Elles sont un pont qui enjambe un siècle de prise en charge des blessés, militaires et civils. Une contribution majeure de l’Histoire à la modernité de nos méthodes et aux questions aujourd’hui posées autour de notre système de santé.

► Pour en parler : Jean-Paul Amat, professeur émérite de l’Université Paris-Sorbonne et président de la société des amis du musée de l’armée

► En savoir + : Le site verdunterredesante.org

   - Aucun(e)
-

Paris Match publie avec France Bleu un hors-série exceptionnel où il explore les coulisses de la BD la plus célèbre de France : Astérix.

Depuis le 1er album Astérix le Gaulois en 1961, revivez les événements majeurs des années Astérix et découvrez comment René Goscinny et Albert Uderzo ont été influencés par le contexte de l’époque en créant chaque histoire.

Le magazine dévoile également en avant-première les pages du nouvel album illustré Les XII travaux d’Astérix qui sortira en librairie le 19 octobre.

   - Aucun(e)
-

Astérix que l’on retrouve sur les vitrines de Saint-Dié-des-Vosges en Lorraine.

A l’occasion de son Festival International de la Géographie, qui mettait cette année la Belgique à l'honneur, la ville a décidé d’afficher les héros de Bande dessinée sur les vitrines des commerces en vente.

François Fichter, conseiller municipal délégué de Saint-Dié-des-Vosges et collectionneur de bandes dessinées

A lire également : Les secrets des albums d'Astérix dans un hors-série Paris Match

► Jean-Marc Vidal, coordinateur de ce hors-série, est l’invité de France Bleu Soir

   - Aucun(e)
-

ESTACA On The Salt est un projet entièrement mené et réalisé par des étudiants de l’ESTACA qui forme en 5 ans après le Bac des ingénieurs dans les secteurs Automobile, Aéronautique, Spatial, Ferroviaires.

20 Etudiants se sont lancés dans la construction d'un véhicule mêlant aérodynamique, puissance, légèreté et technologie.

Leur Streamliner de 7m de long, embarquera en son bord un pilote propulsé par les 540ch de ses moteurs électriques !

   - Aucun(e)
-

L’objectif est d'atteindre en 2016 les 400km/h et de battre un record de vitesse lors de la SpeedWeek of Bonneville (Etats Unis) en 2017.

► Pour en parler : Sélina Brun, une des étudiantes

► En savoir + : Le site internet estacaonthesalt.com

   - Aucun(e)
-

Wemind, une start-up dédiée aux travailleurs indépendants

► En savoir + : le site de la chronique

Partager sur :