Replay du lundi 29 mars 2021

Bayonne, première ville chocolatière de France

Au programme également : Le succès des ronds-points de Schweighouse sur Moder et du cuir à partir de peaux de saumon

Bayonne, capitale du chocolat
Bayonne, capitale du chocolat - DR : Chocolats Puyodebat.

Bayonne, capitale du chocolat  

L’histoire commence il y a plus de 400 ans lorsque le chocolat est arrivé à Bayonne dans les “malles” des juifs portugais chassée par l’inquisition espagnol. 

Parmi cette diaspora figurent des négociants, commerçants en contact avec de nombreux comptoirs de commerces de l’Amérique du sud, et d’Espagne qui maitrisent les clefs de l’approvisionnement en fèves de cacao. Mais on compte aussi, des initiés aux “sciences apothicaires” liées aux vertus médicinales du cacao, appelés “faiseur de chocolat”… Ces artisans apportèrent à Bayonne les secrets et techniques de fabrication du chocolat. 

Au départ, le chocolat est consommé sous forme de boisson et c’est un produit de luxe. Petit à petit les nombreux artisans chocolatiers qui s’installe à Bayonne travaillent le chocolat pour lui donner diverses formes.  

Au XIXe siècle, Bayonne devient officiellement la Capitale du Chocolat. En 1856 on y compte plus de 30 fabriques, c’est énorme pour l’époque et la taille de la ville. En 1870, 130 artisans chocolatiers travaillent à Bayonne, c’est alors plus qu’en Suisse.  

L'histoire d'amour avec le chocolat continue encore aujourd'hui. 

--> Pour en parler : Christophe Puyodebat, artisan-chocolatier à Cambo les Bains 

Les ronds-points de Schweighouse sur Moder 

La commune de Schweighouse-sur-Moder dans le Bas-Rhin suscite la fascination et l'amusement. 

En effet, pour l'édition 2021 de ses décorations de ronds-points, le thème choisi est le cinéma. Du coup on retrouve l'avant du Titanic, des silhouettes de dinosaures de Jurassic Park ou encore Le Seigneur des anneaux.  

Quelques exemples
Quelques exemples - DR : Schweighouse sur Moder

On doit ces réalisations à Mario Lanoix et l'incroyable talent de son équipe : Christophe, Léo, Michel, Vincent. 

--> Pour en parler : Dany Zottner, 1er adjoint au maire en charge de l'urbanisme, le foncier et le fleurissement 

Du cuir à partir de peaux de saumon 

L’histoire commence lorsque Benjamin et Gauthier empochent leur diplôme d’ingénieur chimiste. Ils partagent la même vision du monde. Alors qu'ils sont animés par l’aventure, l’indépendance et la volonté de donner un sens à ce qu’ils font, leur désir de créer leur propre projet naît. 

Il y a un an, en cherchant un porte-monnaie original, Benjamin remarque que les matériaux proposés sont toujours les mêmes. Ces cuirs existaient déjà il y a des centaines d’années : agneau, veau, vache, etc. Le soir même, au restaurant, les yeux devant la carte, il retrouve tous ces animaux. 

C’est en voyant les poissons qu’il se demande si le cuir de poisson est possible. L’idée semble folle, voire infaisable, d'autant plus que personne de son entourage n’en a jamais entendu parler. 

Cuirs de saumon
Cuirs de saumon - DR : Ictyos

Les premières peaux de saumon ont été récupérées dans les restaurants japonais. Quant aux écorces d’arbres, elles proviennent de forêts parisiennes. C’est ensuite dans le garage des parents de Gauthier à Rueil-Malmaison, en banlieue parisienne, que le test initial est effectué. Quelques semaines plus tard, le premier cuir marin fait maison était né. 

Aujourd’hui, l’entreprise vend ensuite son cuir marin à des maroquiniers, des horlogers et des fabricants de chaussure. Résultat : des bracelets de montres haut de gamme ou encore des sacs de luxe. 

--> Pour en parler : Benjamin Malatrait, cofondateur et président d’Ictyos 

Participez à la grande consultation citoyenne de France Bleu ! 

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous ! 

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Mots clés: