Replay du vendredi 22 janvier 2021

France Bleu se mobilise pour le sport au féminin et soutient l’opération “Sport Féminin Toujours”

Au programme également : des récupérateurs de masques usagés et portrait d’une femme qui a changé de métier à cause du Covid

L’opération “Sport Féminin Toujours” se termine le 24 janvier
L’opération “Sport Féminin Toujours” se termine le 24 janvier -

2021, pour plus de médiatisation du sport féminin 

La quatrième édition de l’opération « Sport Féminin Toujours » se termine dimanche 24 janvier.  

Ce temps fort de médiatisation du sport a pour but d’inciter les médias, sur l’ensemble du territoire, à intégrer plus de retransmissions sportives, mais aussi plus de sujets, émissions et interviews consacrés au sport féminin et aux actrices du milieu sportif en général.  

Nouveauté cette année, le CSA a lancé une campagne digitale #PlusDeSportAuFéminin, permettant à chacun de partager un exploit ou une séquence marquante sur Facebook, Instagram ou Twitter et ainsi de témoigner de son attachement au sport féminin.   

--> Pour en parler : Pia Clémens, animatrice de 100% PSG sur France Bleu Paris 

--> A découvrir également : le dossier Sport Féminin Toujours 

#MaSolution 

France Bleu a lancé un espace d'expression "Ma solution" avec la plateforme make.org, permettant aux auditeurs de partager toutes les initiatives locales qui améliorent le quotidien, près de chez vous et dans tous les domaines de la vie.  

Marie, 54 ans, dans la Somme propose d'équiper les rues des municipalités de récupérateurs de masques usagés afin de les recycler et ne plus souiller nos rues et parcs.  

La mairie de Meudon vient de mettre en place justement des bacs de récupération en carton installés dans tous les quartiers, dans un premier temps dans les lieux publics : mairie, centre social, écoles.  

Le maire de Meudon présente les boîtes de collecte des masques en place sur sa commune
Le maire de Meudon présente les boîtes de collecte des masques en place sur sa commune © Radio France - Faustine Calmel

Les masques chirurgicaux, FFP2, ou même en tissus seront envoyés sur le site de l'entreprise Plaxtil à Châtellerault. Là cette matière première sera mise en quarantaine, désinfectée, puis recyclée pour fabriquer des règles, équerres et rapporteurs qui seront ensuite remis aux élèves des écoles de Meudon. 

--> Pour en parler : Florence de Pampelonne, Maire adjointe à l’environnement et au développement durable à Meudon 

Vous aussi, vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Alors partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous ! 

Je me suis reconvertie à cause du COVID

Déborah travaillait dans la restauration avec son mari.  

Suite à la fermeture des restaurants, elle a décidé de prendre son premier métier, masseuse.  

Elle est désormais auto-entrepreneuse et travaille dans l'ouest parisien. 

--> Pour en parler : Déborah Tibi, masseuse à domicile à Paris 

Mots clés: