Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Une belle rencontre à l’aéroport de Toulouse

Diffusion du mercredi 14 mars 2018 Durée : 20min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également au premier championnat de France d’orthographe et à une façon originale de contribuer aux travaux nécessaires de la Cathédrale de Strasbourg

sommaire aujourd’hui :

- Une rencontre. Quand 2 artistes se rencontrent au hasard et produisent un EP

- Dictée des collèges. Une dictée en ligne et en direct

- Devenez bâtisseur de cathédrale. Pour 1 euro, c’est possible à Strasbourg

*

  - Aucun(e)
-

Avant le 18 février dernier, Valérie Marie et Grégory Benchenafi ne se connaissaient pas.

Ce jour-là, l'avion de la pianiste a du retard. Elle décide alors de profiter du piano mis à la disposition des passagers dans le hall d’embarquement de l’aéroport de Toulouse.

Un inconnu, qui passait par là, lui demande s'il peut se joindre à elle afin de chanter Hallelujah de Léonard Cohen. La rencontre est filmée par un passager et partagée sur le web. 

Moins d’un mois plus tard, leur reprise a été vue plus de 4 millions de fois et de nombreux messages leur ont été envoyés.

Un engouement qui incite un label à les contacter pour enregistrer leur titre en studio. Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisqu’ils viennent de sortir sur ITunes, un EP de trois titres appelé Une rencontre

En plus du titre de Léonard Cohen, les deux artistes reprennent Every Breath You Take de Police, version lyrique, et L'Envie de Johnny Hallyday.

► Pour en parler : Valérie Marie et Grégory Benchenafi

► Aller + loin la page Facebook de Valérie Marie et la page Facebook de Grégory Benchenafi

*

  - Aucun(e)
-

Lundi 19 mars à 14h, Jamy Gourmaud, présentateur des émissions C’est pas sorcier et Le monde de Jamy, dictera un texte à plus de 5.000 élèves de collège.

Ce premier championnat de France d’orthographe a été organisé par Guillaume Terrien, lauréat de la toute dernière dictée de Bernard Pivot et fondateur de la plateforme Orthodidacte. C’est lui également qui a rédigé le texte de la dictée.

Il s’agit d’une dictée en ligne, ce qui permet à tous les candidats de participer en restant dans leur classe mais aussi aux internautes de toute la francophonie de participer simultanément, de chez eux ou de n’importe où puisqu’une simple connexion internet suffit.

La dictée peut être réalisée sur n’importe quel appareil : ordinateur, tablette ou encore smartphone. Bien sûr, le correcteur informatique est désactivé.

  - Aucun(e)
-

Dès que retentit le fameux « Point final ! », les serveurs d’Orthodidacte se mettent en route et corrigent les milliers de copies en quelques secondes. Le vainqueur est dévoilé quasi instantanément.

Pour participer, il faudra se rendre sur le site dictee.orthodidacte.com et taper la dictée au clavier.

En 2017, Orthodidacte avait déjà organisé une dictée en ligne et en direct à l’échelle du département de l’Isère. Résultat : 1.200 participants.

A savoir, un euro par collégien participant est reversé à Biblionef, association luttant contre l’illettrisme en distribuant des livres neufs et en français dans les pays défavorisés.

► Pour en parler : Guillaume Terrien, à l’initiative du projet

► En savoir + : le site internet de la plateforme de e-learning Orthodidacte. 

► Aller + loin : le site internet de l’association Biblionef

*

  - Aucun(e)
-

La cathédrale de Strasbourg, chef d'œuvre de l'art gothique, est le monument emblématique de la capitale européenne. 

Nichée entre les Vosges et la Forêt Noire, elle est la cathédrale la plus visitée de France après Notre-Dame de Paris. 

Mais voilà, après avoir gravit les 330 marches de l’étroit et sombre escalier en colimaçon, permettant d’atteindre la plateforme culminant à 66 mètres de hauteur, il n’y a pas grand-chose d’autre que la vue à découvrir. Du coup, le nombre de visiteurs annuels diminue.

Pour remédier à cela, d’importants travaux vont être effectués avec notamment le réaménagement de la maison des gardiens, sur la plateforme, témoin du riche passé de la cathédrale. Elle date dans sa forme actuelle de 1782. Elle permettait aux six gardiens de surveiller et d’alerter sur d’éventuels incendies dans la ville mais aussi dans la cathédrale. 

L’objectif est de faire de ce lieu, un lieu de visite, pédagogique, notamment pour les scolaires, une sorte de musée sur son histoire, sur son horloge, ses moulins en bois… Une table d’orientation pourrait également voir le jour.

  - Aucun(e)
-

Pour financer ces travaux, la fondation de l’œuvre Notre-Dame vient de mettre en place un ticket Bâtisseur de cathédrale au prix de 6 euros. Celui-ci permet aux visiteurs de « devenir mécène » pour un euro de plus par rapport au tarif normal.

A cela, s’ajoute la création d’une carte de la Communauté des donateurs de la Fondation remise aux personnes qui par leurs dons défiscalisables contribueront à la préservation de la cathédrale de Strasbourg. Cette carte donnera accès gratuitement, non seulement à la plateforme mais permettra aussi de bénéficier événements et de conférences en lien avec la cathédrale et en exclusivité. 

► Pour en parler : Eric Fischer, directeur la fondation de l’œuvre Notre-Dame

► En savoir + : le site internet et la page Facebook de la fondation

► Aller + loin : le site internet de la Cathédrale de Strasbourg