Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

Préparatif du mariage princier
Préparatif du mariage princier © Maxppp - Daniel Fouray

Harry et Meghan, quand les champignons poussent sur du marc de café à Lorient et la pêche, nouvelle monnaie à Paris

Diffusion du vendredi 18 mai 2018 Durée : 22min

Est-ce que tout le monde a son mug avec Harry et Meghan ?

C’est demain , samedi à 13h, que le Prince Harry épouse Meghan Markle. Tous les anglais seront devant leur poste de télévision et beaucoup de français aussi ! La librairie anglaise WHSmith, rue de Rivoli, est prête : les mugs, autocollants, assiettes, tasses, t-shirts, pâtisseries, porte-clés customisés, sacs, drapeaux … tous à l’effigie du Prince Harry et de sa futur femme, Meghan. C’est Sylvie Goffinet, directrice adjointe de la librairie WHSmith qui a commandé tous ces objets. Meetic en profite aussi pour organiser une tea time party au sein de la librairie et propose aux femmes célibataires de les aider à rencontrer leur Harry.

Quand les champignons poussent sur du marc de café à Lorient

ChampiCycle est une initiative solidaire de production de champignons sur marc de café. Le concept est le suivant : les coursiers à vélo réalisent une collecte quotidienne de marc de café auprès des bars-restaurants de Lorient partenaires de l’opération. Ce qui était considéré comme un déchet devient une ressource : les champignons sont cultivés directement sur le marc, naturellement très riche en cellulose et pasteurisé lors de la préparation de la boisson. L’opération est réalisée dans un conteneur de 40 pieds autonomes qui permet une production constante toute l’année, et fonctionne à l'énergie solaire. Merci Albin Monsorez, jeune entrepreneur d'économie circulaire.

La pêche, nouvelle monnaie à Paris

Le 12 mai, une monnaie locale originaire de Montreuil a été mise en circulation dans 8 arrondissements de l'Est parisien. « La pêche », monnaie locale « complémentaire et citoyenne » créée en 2014, tire son nom des murs à pêches qui ont fait la réputation de cette ville de Seine-Saint-Denis, et vise à promouvoir une nouvelle « économie ». Elle intervient en complément de l'euro, elle a un fonctionnement similaire à un ticket-restaurant pour les commerçants, sauf qu'elle peut être réutilisée un nombre illimité de fois sans avoir besoin d'être reconvertie : c'est un bon d'achat qui circule au sein d'un réseau de personnes et d'entreprises qui l'acceptent. Lucas Rochette-Berlon, président de l’association «Une monnaie pour Paris».