Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Le bœuf de Beaune. Un bœuf élevé au raisin et au cassis

Diffusion du mardi 21 novembre 2017 Durée : 40min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également au défi de Sofiane et à un centre aéré pour chiens.

Au sommaire aujourd’hui :

- Le bœuf de Beaune. Une version bourguignonne du bœuf de Kobe ?

- Sur les pas de Sofiane. 6 mois de marche vers ses origines

- La Wouaf wouaf conpagny. Un centre aéré pour chiens à Reims

.

.

*

*

  - Aucun(e)
-

.

Lors de la vente des Vins des Hospices de Beaune le 19 novembre dernier, les amateurs de vins ont pu également goûter le bœuf de Beaune.

.

Il s’agit d’un bœuf élevé en partie avec du marc de raisin et des baies de cassis.

.

  - Aucun(e)
-

Inspiré de son cousin japonais de Kobé, dont la viande est mondialement reconnue, le bœuf de Beaune, de race charolaise, est nourri dans ses derniers mois de gène de raisin, le résidu de fruit obtenu après fermentation du vin et distillation du marc de Bourgogne, et de baies de cassis pressées.

.

C'est Dominique Guyon, éleveur dans l'Auxois et son fils Antoine qui ont accepté de relever le défi. Ils ont élevés 2 bœufs charolais, pendant plus de 3 ans.

.

Ces derniers, nourris d'abord sous la mère, ont ensuite mangé l'herbe des pâturages et de foin, avant d'avoir droit à une ration de céréales contenant 10 à 20% de marc de raisin provenant d’un distillateur Beaunois et de baies de cassis récupérées chez un producteur de Nuits-Saint-Georges.

.

Le but n’est pas forcément d’obtenir une viande au goût de cassis ou de raisin prononcé. Cette nouvelle alimentation doit surtout jouer sur le persillé et sur la qualité de la viande. C'est en tout cas ce qu’espèrent les éleveurs et les restaurateurs.

.

12 restaurateurs réputés ont accepté de mettre le bœuf de Beaune à la carte le weekend de la vente des vins des Hospices. Ils ont récupéré chacun un lot d'une soixantaine de kilos de viande, qu'ils ont tiré au sort.

.

► Pour en parler : le chef cuisinier beaunois Laurent Parra qui tient le restaurant Le Conty.

► Aller + loin : le site internet du restaurant Le Conty

*

*

*

  - Aucun(e)
-

.

On prend des nouvelles de Sofiane. Il est parti à pieds fin septembre de sa ville natale, Boulay en Moselle, pour rejoindre celle de son père, Alger.

.

Un parcours d'environ 5.000 Kilomètres.

.

  - Aucun(e)
-

L’objectif : découvrir son pays, ses origines et ses racines.

.

Pour s’entrainer il fait 2 heures de marche rapide et 15 à 20 km de course tous les deux jours. Un vrai défi lui qui n'avait jamais fait de sport avant 2013.

.

Pour son périple, il compte une moyenne de 35 à 50 km de marche par jour, de 7h à 17h.

.

Sur son dos, un sac de 8 à 10 kg pour la tente, le sac de couchage, une trousse de secours réduite au minimum et du matériel ultra-léger.

.

A savoir, une paire de chaussures lui fait 1.200 km.

.

Sofiane sait qu’il doit boire beaucoup pour éviter les crampes et que son alimentation doit privilégier les protéines : fruits secs, beurre de cacahuètes, barres énergisantes. 5.000 calories lui sont nécessaires chaque jour.

.

De ce défi pédestre, Sofiane fera un reportage sur le thème « Croire en la bonté de l'humain ».

.

Il est actuellement en Espagne avec déjà de belles rencontres et de beaux souvenirs à raconter.

.

► Pour en parler : Sofiane Boubahlouli

► En savoir + : la page Facebook de Sofiane

*

*

*

  - Aucun(e)
-

.

.

.

Il s’agit d’un centre aéré pour chiens qui a ouvert début septembre à Reims.

.

Pour 1h, un après-midi ou la journée on peut déposer son chien chez Justine et Vincent.

.

  - Aucun(e)
-

Ce service, qui n'existait pas avant, est ouvert du lundi au samedi.

.

Justine Deloreux a commencé son activité via une page Facebook en s'occupant de quelques chiens. Jusqu'au jour où la jeune femme s'est rendu compte qu'il y avait une réelle demande. Aidé de son compagnon, elle décide alors de créer la Wouaf Wouaf Compagny.

.

Tous les chiens sont acceptés, à l'exception des chiens catégorisés considérés comme dangereux. "Il faut rentrer les chiens un par un. Prendre son temps, être calme, et surtout bien regarder les comportements de chaque chien. Pour ne pas qu'il y ait de bagarre par exemple."

.

Une fois intégré, les deux gérants font faire aux animaux différentes activités : parcours d'obstacles, éducation, et même balade en forêt le mercredi. Le tout sur un terrain extérieur de 750 m².

.

Pour affronter l'hiver, un terrain intérieur est également en construction. Il devrait être prêt pour début 2018.

.

Si les deux gérants veulent faire des agrandissements c'est que le succès est pour le moment au rendez-vous. La gérante envisage même d'intégrer un cabinet d'ostéopathe au centre, pour s'occuper du bien-être des chiens.

.

Concernant les tarifs, confier son chien coûte 11 euros la journée. Il faut débourser 6 euros pour une demi-journée et 1 euro 50 pour une heure.

.

► Pour en parler : Vincent à l’origine du projet

► En savoir + : la page Facebook de la Wouaf wouaf Conpagny

► A écouter également : le reportage dans le centre aéré