Replay du mercredi 18 novembre 2020

Le chuchoteur, une astuce pour aider les enfants de CP à s'entendre lire malgré le masque

- Mis à jour le

Au programme également : la SNCF et la LPO qui expérimente l’installation d’un terrier artificiel pour Blaireaux et le monopoly spécial Mayenne

Le chuchoteur
Le chuchoteur - DR : Béatrice Laviéville

Le chuchoteur 

Depuis le 2 novembre, le port du masque est obligatoire pour les enfants âgés de plus de 6 ans. Mais pas facile pour les apprentis lecteurs de s’entendre lire et donc de comprendre le texte et de se corriger aisément. 

Béatrice et Michèle, deux enseignantes de grande section/CP et CE1, ont décidé de fabriquer un “chuchoteur”. Une idée que Béatrice avait déjà expérimentée dans une classe Ulis auprès d’enfants en situation de handicap et en grande difficulté scolaire. 

Pour le fabriquer, rien de bien compliqué. Il suffit d’emboîter des coudes utilisés habituellement en plomberie pour former des modules à utiliser ensuite comme un ancien combiné téléphonique. 

L’objet permet ainsi à l’élève de « démultiplier le son » mais aussi de mieux se relire, en dictée ou en production d’écrit. 

--> Pour en parler : Béatrice Laviéville, professeur des écoles grande section/CP à l’école Jean-de-La-Mennais de Saint-Malo 

Quand les blaireaux posent problème à la SNCF 

Confrontée au problème des voies fragilisées par les terriers de blaireaux, la SNCF expérimente avec la LPO l’installation d’un terrier artificiel à Sundhoffen.  

L’idée est de leur proposer un logis plus solide pour éviter les affaissements de terrain.  

Le système reproduit un terrier naturel : trois chambres et un réseau de neuf buses, le tout lié par cinq “antichambres”, qui servent de raccordement et bloquent les courants d’air, à l’image des virages qu’il creuse dans ses galeries.  

Un terrier artificiel avec trois chambres en bois pour les blaireaux
Un terrier artificiel avec trois chambres en bois pour les blaireaux © Radio France - Guillaume Chhum

Si l’expérience est concluante, elle sera étendue au reste de la France. 

--> Pour en parler : Laetitia Duhil,  Médiatrice Faune Sauvage pour la LPO Alsace 

Le Monopoly spécial Mayenne 

Charlotte, lycéenne de Château-Gontier-sur-Mayenne, s'ennuyait pendant le confinement, alors elle a décidé de créer de toutes pièces un Monopoly avec les rues et les bâtiments de sa commune.  

Tout y est, les rues colorées, la prison, les cartes, les petites maisons de bois, même la boite du jeu avec ses compartiments pour les billets, sauf que tout est fait main. Le graphisme du Monopoly est aussi respecté.  

Toutes les rues et même les commerces sont ceux de Château-Gontier-sur-Mayenne
Toutes les rues et même les commerces sont ceux de Château-Gontier-sur-Mayenne © Radio France - Lila Lefebvre

Ce qui change ce sont bien évidemment le nom des noms ainsi que les gares parisiennes qui ont, elles, été remplacées par des mairies. 

--> Pour en parler : Charlotte 

Mots clés: