Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Les jardins de Claude Monet situés à Giverny attirent plus de 600.000 visiteurs par an

Diffusion du lundi 15 avril 2019 Durée : 20min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également à un Kiné qui lance un appel à ses collègues et à un jeune youtubeuse qui vulgarise l’opéra

Au sommaire aujourd’hui :

- Les jardins de Claude Monet. Situés à Giverny, ils attirent plus de 600.000 visiteurs par an

- Cherche kiné désespérément. Un appel qui vient du Cantal

- L’opéra et ses Zouz. L’opéra accessible aux plus jeunes

*

  - Aucun(e)
-

La Fondation Claude Monet à Giverny est la seconde destination touristique de Normandie la plus visitée derrière le mont Saint-Michel. 

Le peintre s’est installé dans cet écrin de verdure en 1883 où il a développé le Clos Normand puis le Jardin d’Eau. 

Cette végétation était la source d’inspiration principale de l’artiste, puisqu’il y a passé une trentaine d’année à peindre les rosiers, les nympheas, les pivoines… Plus 600.000 visiteurs se succèdent par an pour admirer ce jardin incroyable

Le Clos Normand

Quand Monet s’installe à Giverny, la longue maison en crépi rose a un jardin d’un hectare constitué d’une pommeraie et d’un potager. Une grande allée bordée de cyprès et d’épicéas mène du portail à la porte d’entrée, et les massifs sont bordés de buis taillés. 

Conquis par ce jardin, le peintre-jardinier se met aussitôt au travail et n’aura de cesse de perfectionner le Clos Normand pour en faire le jardin de ses rêves colorés.

  - Aucun(e)
-

Les épicéas sont remplacés par des arceaux métalliques, les pommiers par des cerisiers et des abricotiers du Japon et des fleurs recouvrent le sol par milliers : jonquilles, tulipes, narcisses, iris, pavots d’Orient, pivoines…

Passionné par le jardinage, le peintre applique ses connaissances picturales pour créer des effets de perspectives, mettre en valeur la maison ou intensifier les zones d’ombres. 

Le jardin d’eau

Fasciné par les jeux de lumière et les reflets renversés sur l’eau, Claude Monet détourne le petit bras de l’Epte, le Ru. L’étang ainsi créé deviendra le « jardin d’eau ».

Dans l’axe de l’allée centrale du Clos Normand, il fait construire un pont japonais et le peint en vert pour se démarquer du rouge traditionnellement utilisé au Japon.

L’atmosphère orientale est restituée par le choix de végétaux tels que les bambous, les ginkgos biloba, les érables, les pivoines arbusives du Japon, les lis et les saules pleureurs, qui encadrent l’étang. 

► Pour en parler : Jean-Marie Avisard, le jardinier en chef

► En savoir + : le site internet des jardins de Giverny

*

  - Aucun(e)
-

« Cherche non pas 1, non pas 2, non pas 3 mais bien une bonne trentaine de kinésithérapeutes pour venir repeupler le sud du cantal »…

Voici l’annonce publiée sur Facebook le 6 avril dernier par Sébastien Nouhaud, Kinésithérapeute à Maurs dans le Cantal. Une annonce pleine d'humour sur les réseaux sociaux mais qui cache une vraie inquiétude, celle du désert médical.

A la fin de l’annonce, il demande bien évidement aux personnes qui ont lu l’annonce de la partager le plus largement possible. 

Ce matin, l’annonce a déjà été partagée plus 13.000 fois sur Facebook et a enregistré plus de 1.300 commentaires.

► Pour en parler : Sébastien Nouhaud

► Aller + loin : la page Facebook de Sébastien Nouhaud

*

  - Aucun(e)
-

Mia Mandineau, 22 ans et étudiante en chant Lyrique, a lancé une page Youtube et fait des vidéos où elle vulgarise l’opéra pour les plus jeunes : ça s’appelle « L’opéra et ses Zouz ». 

La Traviata, de Verdi, Porgy and Bess, de Gershwin… tout y passe. Avec un humour décapant et la volonté de s’adresser à tous les publics. Rien de tel que l’utilisation de la langue d’aujourd’hui et de références contemporaines pour rendre l’opéra sexy auprès des plus jeunes.

La chaîne compte aujourd’hui 4.608 abonnés

► Pour en parler : Mia Mandi

► Aller + loin : le lien internet de la chaîne Youtube