Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Sauvegarder par le récit filmé la mémoire de nos anciens

Diffusion du mardi 3 avril 2018 Durée : 19min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également à une série de photographies qui met en valeurs les métiers d’art et à un passionné de météo

*

Au sommaire aujourd’hui :

- Passerelle de mémoire. Sauvegarder par le récit filmé la mémoire de nos anciens

- Les métiers d’art. L'enseigne de photographies d'art YellowKorner célèbre les artisans et artistes

- Météorologue amateur. Il fait ses propres prévisions météo

*

  - Aucun(e)
-

Nous sommes à un moment charnière où la majorité des personnes âgées auront vécu sans ordinateur. Quand elles disparaîtront, il ne restera que peu de trace de leurs vies. Pourtant, les personnes de plus de 75 ans possèdent des trésors enfouis dans leurs souvenirs

Le projet « Passerelle de Mémoire » est né de ce constat. Il a pour objectif la transmission aux nouvelles générations des récits de vie de nos seniors via une plateforme numérique, accessible à tous, présentant les témoignages vidéo de personnes âgées.

Une action sociale

Par ce dispositif de récit de vie filmé, Passerelle de mémoire » souhaite également lutter contre l’isolement social des seniors. 

Cette démarche active est réalisée en collaboration avec les EHPAD et les territoires. Les équipes du projet, à la recherche de récits de personnes âgées isolées, font également collaborer des écoles, des associations, des étudiants ainsi que des habitants.

La première fonction de ces ateliers de collectes audiovisuelles est d’assurer une animation auprès des résidents, de leur manifester de l’intérêt et du respect et de les rendre acteurs du dispositif de collecte.

Le résultat est un album de ce que les témoins décident de laisser d’eux-mêmes. Il arrive parfois que les films ou photos de familles illustrent avec pertinence les mutations sociales, historiques et économiques qu’a vécues notre société. 

En 2016, une première expérience avait eu lieu au Mans. Certains témoins avaient alors abordé avec beaucoup de sincérité la sexualité, la contraception, leur foi, tout en maintenant la barrière de l’intimité. La plupart avaient livré des souvenirs précis, des détails sur des moments de la vie locale, des épisodes de la seconde guerre mondiale, la vie quotidienne, les loisirs.

Une plateforme numérique

Les films issus de ces rencontres vont être prochainement rassemblés sur une plateforme numérique collaborative.

Simple, interactive et intuitive, il sera possible de rechercher des témoignages par thème, lieu, date, EHPAD ou commune.

► Pour en parler : Pierre Goupillon, fondateur du projet « Passerelle de Mémoire ».

► En savoir + : le site internet et la page Facebook du projet

*

  - Aucun(e)
-

A l'occasion des Journées Européennes des Métiers d'Art, l’Institut National des Métiers d’Art s’est associée avec l’enseigne de photographie YellowKorner afin de mettre en avant la modernité et la diversité des métiers d'art.

YellowKorner est une maison d'édition française de photographies d'art éditées en série de tirages limités et numérotés.

En augmentant le tirage de ses œuvres par rapport à une galerie traditionnelle, YellowKorner permet d'acquérir une photographie d'art à un prix accessible de 50 euros pour les premiers formats à des tirages exceptionnels pouvant atteindre 3 500 euros. Son ambition est de démocratiser la photographie d’art.

Du 3 au 8 avril prochain, son magasin de la rue des Francs-Bourgeois à Paris accueille une série de clichés signés Franck Bohbot autour des métiers manuels et créatifs

Ce dernier s'est rendu dans des ateliers pour immortaliser le quotidien de ces femmes et de ces hommes qui créent des objets d'art avec leurs petites mains et leur grand savoir-faire. 

► Pour en parler : Franck Bohbot

► En savoir + : le site internet et la page Facebook de YellowKorner

*

  - Aucun(e)
-

Il y a 68 ans, le 23 mars 1950, l'Organisation Météorologique Mondiale était créée dans le but d'élaborer des normes climatiques et d'échanger les mesures météorologiques à l'échelle mondiale. 

Depuis, l'OMM a institué la Journée mondiale de la météorologie chaque 23 mars.

Le thème de cette année est «Temps et climat : prêts, parés !» afin de souligner qu’il est nécessaire, pour planifier, d’être au fait des conditions météorologiques quotidiennes et des aléas tels que les inondations ainsi que de la variabilité naturelle du climat et des changements climatiques à long terme.

  - Aucun(e)
-

Aujourd’hui, les météorologues sont unanimes : la météo est de plus en plus fiable ! A 24 heures, la fiabilité atteint 90% en moyenne et la prévision établie à 5 jours correspond à celle que l’on pouvait faire sur 3 jours il y a une vingtaine d’années, on a ainsi gagné deux jours de prévisions depuis la fin des années 1990.

Au-delà de cinq jours, on parle plutôt d'une tendance avec une notion de risques tels des chutes de neige ou des orages qui sont affinés au fur et à mesure que l'échéance approche

Avec des prévisions météo qui progressent, les sources se multiplient également... Si dans les années 1990, il faut attendre les journaux de 13h et de 20h pour découvrir le temps qu'il fera le lendemain, la météo nous accompagne désormais partout. Dès 1995, une chaîne spécialement dédiée à la météo voit le jour sur le câble et le satellite, puis arrive internet avec la création des sites spécialisés. 

Dernière nouveauté il y a quelques années : le développement des smartphones et la naissance des applications météo qui depuis, ont été téléchargées des millions de fois...

Certains particuliers sont fous de météo. Ils ont installé des pluviomètres, des anémomètres, des thermomètres dans leur jardin et ils se lèvent aux aurores pour effectuer les relevés.

► Pour en parler : Philippe Archambaud. Il a trois passions dans la vie : la brocante, la généalogie et la météorologie.

► Aller + loin : le site internet de l'Organisation Météorologique Mondiale