Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Un petit guide pour aller à la rencontre des personnes sans−abri

Diffusion du mardi 28 novembre 2017 Durée : 42min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également aux langages des cloches et à un père noël français qui va faire vivre la tradition en Chine

*

Au sommaire aujourd’hui :

- Simple comme bonjour. Un programme pédagogique dédié à la grande exclusion

- La campanologie. Le langage des cloches, un patrimoine sonore

- Un père noël français en Chine. Les Chinois sont fans de cette tradition occidentale

.

.

*

*

  - Aucun(e)
-

Et si nous agissions tous contre la solitude des personnes sans-abri ?

.

Préjugés, gêne ou peur de mal faire, les raisons sont nombreuses qui nous poussent à presser le pas en voyant un sans-abri ou à lui donner une pièce rapidement en baissant le regard.

.

Et pourtant, la plupart des personnes sans-abri vous le diront : le besoin de lien social est aussi vital que celui de manger ! Aider ces personnes à reconstruire un cercle bienveillant autour d’elles est la première étape pour sortir de la rue et de l’exclusion.

.

Mais comment faire pour aller à la rencontre d’un monde que nous côtoyons chaque jour et qui nous est étranger ? Préparé avec l’aide d’experts et surtout de personnes de la rue, ce petit guide vous aidera à franchir le pas et à aller à la rencontre des personnes sans-abri de votre quartier.

.

Des vidéos, des interviews, des témoignages et un guide, voici ce que vous allez pouvoir retrouver tout au long de votre navigation sur le site internet simplecommebonjour.org

.

Comprendre, changer de regard et agir

La plateforme est composée de 3 chapitres qui sont les 3 étapes clé pour franchir le pas.

.

Comprendre. La première chose avant de se lancer, c'est de mieux connaître leur réalité. La rue est un milieu difficile et la précarité n'est pas un choix ! Dans ce chapitre, retrouvez des vidéos pour mieux comprendre le monde de la rue.

.

Changer de regard. Chacun, à notre niveau, nous pouvons agir, mais cela implique de changer de posture. De nous ouvrir à l'autre. Nous ne sommes pas des Zorro capables à nous seuls de résoudre tous les problèmes. Nous sommes simplement des voisins bienveillants, des humains s'adressant à d'autres humains. Dans ce chapitre, retrouvez des témoignages de riverains, de personnes sans-abri et des conseils qui vont vous faire changer de regard sur la grande exclusion.

.

Agir. Chacun, même d'un simple bonjour, peut agir contre la grande précarité. L'attention et l'estime que l'on témoigne à une personne sans-abri en discutant avec elle ont une grande valeur. Les riverains et les associations peuvent agir ensemble pour rendre leur quartier plus humain. Chacun peut, à son échelle, être acteur d'une société plus bienveillante envers les plus fragiles. Voici quelques conseils pour vous aider à amorcer la rencontre. Retrouvez dans ce chapitre des conseils concrets pour aller à la rencontre des personnes sans-abri.

.

► Pour en parler : Elina Dumont, intervenante sociale et ancienne SDF

► En savoir + : le site internet de la plateforme

*

*

*

  - Aucun(e)
-

La campanologie est l'étude des instruments sonores que sont les divers types de cloches et clochettes.

.

Ce patrimoine comprend non seulement les cloches anciennes ou nouvelles (d'église ou de beffroi civil), les sonneries et les carillons, les horloges monumentales et les jaquemarts, les clochettes à manche et les rouets liturgiques... mais désigne également, attachés aux cloches, un répertoire musical et des traditions ancestrales, des usages tant civils que religieux...

.

  - Aucun(e)
-

L’année dernière, une enquête inédite a été réalisée sur la façon dont les cloches sont sonnées aujourd’hui à travers la France afin de dresser un état des lieux de ce « patrimoine sonore ».

.

Le langage des cloches

.

Ce sont les sonneurs de cloches eux même qui ont répondu à cette série de question : combien de clochers sonnent encore dans leur commune ? A quelle fréquence ? De quelle façon ?...

.

On ne sonne pas les cloches d'église n'importe comment ni n'importe quand… ! Voix sonore qui accompagne les offices et les événements cultuels, l'ensemble campanaire obéit à un véritable « langage » qui permet à la communauté qui l'entend de distinguer l'ordinaire du festif, les moments heureux des moments tristes.

.

Le « message » transmis par la sonnerie d'une cloche ou d'un ensemble de cloches s'appuie sur trois composantes : la sonorité de la cloche, la modalité et le rythme de frappe sur celle-ci et le nombre de cloches mises en œuvre simultanément ou successivement. Les combinaisons possibles autorisent donc un nombre assez grand de « messages ».

.

À quelques exceptions près, ce sont aujourd'hui des boîtiers automatiques qui contrôlent les cloches des églises et des mairies. Mais ce sont toujours les hommes qui pilotent ces boîtiers, il faut donc savoir sur quels boutons appuyer pour définir quelles cloches vont sonner, à quelle fréquence, etc. C'est ce savoir-faire qui est en train de disparaître car ce sont souvent des sacristains bénévoles qui sonnent les cloches et ces derniers n'ont reçu aucune formation.

.

► Pour en parler : Eric Sutter, président de la Société française de campanologie.

► A lire également : Une association se mobilise pour les sonneries de cloches, un "patrimoine sonore" à préserver

► Aller + loin : le site internet de la Société française de campanologie

*

*

*

  - Aucun(e)
-

.

Le Vosgien Alain Simonin retourne en Chine pour la quatrième année consécutive.

.

Sa barbe naturelle et son costume de Père Noël ont conquis les habitants de Chengdu, la capitale du Sichuan. Ils ne peuvent plus se passer de lui !

.

  - Aucun(e)
-

Départ de Gérardmer : demain, mercredi 29 novembre.

.

De gîte à hôtel de luxe

Tout a commencé en 2013, lorsqu’Alain Simonin loue son gîte à un couple de vacanciers.

.

Or il s’avère que la femme n’est autre que la sœur du directeur d’un grand hôtel de Chine à la recherche du vrai Père Noël de France pour les clients de son établissement

.

Après bien des hésitations, le Géromois accepte la mission. Celle de se laisser prendre en photo avec des milliers de Chinois, fans de la tradition occidentale du Père Noël.

.

Alain Simonin contera également des histoires en français, au sein de l’hôtel, chaque soir durant deux heures, aux enfants chinois.

.

Son retour en France est prévu pour le 28 décembre.

.

► Pour en parler : Alain Simonin, lui-même