Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Un atelier de socio-esthétique pour les femmes victimes de violences sexuelles

Diffusion du mardi 15 octobre 2019 Durée : 58min

Depuis le mois d’octobre, l’Association Parler créée par Sandrine Rousseau en 2017, propose aux femmes victimes de violences sexuelles une participation à un atelier de socio-esthétique de deux heures, tous les deux mois. 

Le but de cet atelier ? Permettre à ces femmes de renouer le contact avec leurs corps, dont l’intégrité a été mise en péril. 

Pour cela, l’association travaille avec deux socio-esthéticiennes, un coiffeur et une coiffeuse, ainsi qu’une photographe. Ces professionnels proposent aux participantes une gamme de soins esthétiques variés : massage des mains, soin du visage, maquillage, coiffure, et un shooting avant et après l’atelier, pour qu’elles reprennent confiance en elles.

Pour l’instant, les ateliers ne sont proposés qu’à Lille mais ils devraient voir le jour très bientôt dans les autres antennes de l’association Parler, à Bordeaux, Toulouse, Marseille, Paris, Lyon, et Rennes.

► Pour en parler : Sandrine Rousseau à l’origine de l’association Parler

  - Aucun(e)
-

● Yéti, y es-tu ?

Jusqu’au 19 janvier, vous pouvez suivre gratuitement au Museum d’Auxerre les traces des animaux énigmatiques, ou plus scientifiquement parlants, celles des animaux cryptozoologiques. Autrement dit, des espèces dont l'existence n'est pas prouvée : licornes, yéti, Nessie, dragons... 

Attention de vrais animaux se sont glissés dans l’exposition, histoire d’aiguiser le sens critique des visiteurs. De s’interroger sur le contexte (culturel, sociologique ou ethnographique) qui voit naître ces histoires de bêtes folles et furieuses que l’homme aime à se raconter. 

Parmi tous les spécimens étonnants présentés, lesquels sont vrais, lesquels sont faux ? - Aucun(e)
Parmi tous les spécimens étonnants présentés, lesquels sont vrais, lesquels sont faux ? -

► Pour en parler : Sophie Rajaofera, conservatrice du muséum.

● Le Loto Bouse

Le village de Semousies, près d'Avesnes-sur-Helpe dans le Nord, organise depuis 4 ans un loto très particulier : des cases sont tracées dans une pâture, des vaches sont lâchées, et leurs bouses désignent les numéros gagnants. Voici les règles du loto-bouse ! 

Un concept qui se développe dans plusieurs régions de France et qui cartonne. Les cases sont réservées à l’avance, les participants sont nombreux et on peut gagner le gros lot ! 

► Pour en parler : Maître Frédérique Delval, huissier de justice et arbitre au loto-bouse.