Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Molitor : un lieu aux multiples vies classé Monument historique

Diffusion du mercredi 30 octobre 2019 Durée : 58min

Inauguré en 1929, Molitor a été pendant 60 ans la piscine la plus courue de Paris pour ses deux bassins et son ambiance avant-gardiste.

La piscine a été pensée pour compléter l'immense centre sportif qui se mettait en place dans le 16ème arrondissement avec le Parc des Princes, le Stade Jean Bouin et Roland Garros. Mais la piscine Molitor s'affranchit rapidement de sa destination première pour devenir un lieu de rencontres et d’événements.

Le déclin de la piscine Molitor commence dès 1970 suite à de nombreux problèmes financiers techniques. 

Fermé en 1989 par la Mairie de Paris pour une durée indéterminée, des graffitis apparaissent rapidement. Dans un premier temps sur les murs extérieurs de Molitor puis sur les rambardes, les bassins vidés de leur eau et après une dizaine d'années ce sont de nouvelles couleurs qui redonnent vie au bâtiment délabré. Ce sont les premiers tags de certains street artists reconnus aujourd'hui du grand public. Le lieu devient également une scène pour des spectacles, soirées, défilés de mode organisés avec le concours de la Compagnie des Maîtres-Nageurs.

En 2007, la Mairie de Paris lance un appel à candidatures pour la rénovation et l'exploitation du bâtiment abandonné. En 2014, le lieu, classé aux monuments historiques, ouvre de nouveau ses portes. Molitor n'est plus seulement qu'une piscine. C’est aussi un hôtel de 124 chambres et suites, un restaurant, un spa

Chaque visiteur peut retrouver l'univers Street Art qui fait partie intégrante de l'histoire de Molitor à travers les œuvres des cabines de curiosités. Les artistes ayant connu Molitor durant sa période d'abandon ont été invités à revenir poser leur empreinte sur le nouveau bâtiment pour faire écho aux graffitis qui recouvraient les murs à cette époque.

Le livre Molitor : vibrations Artistiques, aux éditions h'artpon, est le premier inventaire consacré à ce projet muséal unique en son genre.

  - Aucun(e)
-

Découvrez ainsi les 78 cabines du bassin d’hiver de la piscine Molitor investies du sol au plafond par les street artistes ! Un lieu original et créatif....

► Pour en parler : Sylvia Randazzo, directrice artistique du lieu

  - Aucun(e)
-

● L’association Espero

Une association permet à des demandeurs d'asile et des réfugiés de suivre une formation de plusieurs semaines pour découvrir l'apiculture. Les cours sont dispensés par un réfugié syrien. 

L'association Espero veut miser sur les métiers d'avenir et donner les moyens de passer à une nouvelle étape de leur vie. Pour l'association, l'apiculture est tout de même loin d'être anecdotique, tout comme la permaculture et le compostage qui sont les deux autres formations dispensées par Espero. 

  - Aucun(e)
-

La plupart des personnes qui passent par les formations d'Espero sont envoyées par l'OFII (Office Français de l'immigration et de l'intégration), parfois également par Emmaüs Solidarités. 

► Pour en parler : Maya Persaud, co-fondatrice de l’association

● Le nouvel an celte

A la place d’Halloween, venez en Bretagne à la fête de Samain. Samain marque l’entrée dans la saison sombre et la nuit du 31 octobre sera l’occasion de rencontres avec l’invisible. 

La nuit de Samain n’appartient ni à l’année qui se termine, ni à celle qui commence. Une nuit hors du temps où le monde des esprits rencontre celui des vivants. Et c’est à Saint-Quay-Portrieux dans les Côtes d’Armor que ça se passe. 

  - Aucun(e)
-

► Pour en parler : Jean Carfantan, spécialiste de la Bretagne