Replay du lundi 26 avril 2021

Des pavés en coquillages pour réduire la sensation de chaleur en centre-ville l'été

- Mis à jour le

Au programme également : des trains carburant au colza et la France vue du ciel avec le jeu vidéo "Flight Simulator"

En été, la chaleur renvoyée par les pavés peut devenir étouffante
En été, la chaleur renvoyée par les pavés peut devenir étouffante © Getty

Des pavés en coquillages pour réduire la sensation de chaleur en centre-ville l'été

La chaleur écrasante du bitume en plein épisode de canicule sera-t-elle bientôt qu'un mauvais souvenir ? 

C'est en tout cas le but de l'expérimentation lancée par l'École Supérieure d'Ingénieurs des Travaux de la Construction (ESITC) de Caen. À l'origine, des ingénieurs avaient imaginé des pavés fabriqués à base de coquillages pour améliorer l'évacuation des eaux de pluie. Le but initial était de pouvoir prévenir les inondations.

Aujourd'hui, ils vont plus loin en voulant stocker cette eau de pluie grâce à ces "éco-pavés" pour pouvoir ensuite la restituer et créer des îlots de fraîcheurs dans les centre-villes. 

Des expérimentations auront lieu cette été à Caen et à Alençon. À l'aide de capteurs, les ingénieurs vérifieront la capacité des pavés à restituer l'eau et à rafraîchir la température de surface grâce à son évaporation.

Pour en parler : Mohamed Boutouil, directeur de la recherche de l'ESITC Caen.

Des trains de la SNCF carburent au colza

Faire rouler des trains plus verts, c'est l'objectif de la SNCF. 

Depuis début avril, quinze trains circulent quotidiennement entre Paris et Granville avec une particularité : ils ne roulent pas au pétrole mais au colza. 

Ce carburant, issu de la transformation d’huile de colza, permettrait une réduction des émissions de polluants et devraient pouvoir réduire d’environ 60% les émissions de gaz à effet de serre.

Cette expérimentation va durer trois mois et s'inscrit dans le plan pour la transition énergétique de la SNCF qui vise une sortie du diesel ferroviaire d'ici 2035. 

Pour en parler : Stéphane Chwalik, chargé du verdissement du parc matériel TER/SNCF.

La France vue du ciel avec le jeu vidéo "Flight Simulator"

Le jeu vidéo peut aussi permettre de voyager. C'est le cas du jeu "Flight Simulator' créé par le studio bordelais Asobo. 

Le jeu vidéo de simulation ultra-réaliste de pilotage vient d'être mis à jour et permet désormais de survoler la France et le Benelux. L'occasion de découvrir notre patrimoine d'une autre manière. 

Les villes de Paris et d'Amsterdam ont été reproduites à l'identique par des artistes, ainsi que des centaines de points d'intérêts comme la baie de Somme, Fort Boyard, le château de Fourvière à Lyon, la citadelle de Lille, Notre-Dame de Paris...

D'autres mises à jour devraient permettre à d'autres monuments et sites remarquables de venir s'ajouter à la liste et de prolonger le voyage... 

Pour en parler : David Dedaine, co-gérant et directeur créatif d'Asobo Studio.

Mots clés: