Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

Les daltoniens souffrent de troubles de perception de certaines couleurs
Les daltoniens souffrent de troubles de perception de certaines couleurs © Getty - Calvin Chan Wai CHeng

Rêve ta vie en couleurs

Diffusion du lundi 18 novembre 2019 Durée : 58min

Et aussi : des CP qui chantent contre le dopage et des parapluies éco-responsables

Il est communément admis que le daltonisme est une anomalie de la vue dont la conséquence est une perception affectée des couleurs. Pour simplifier: un daltonien ne voit pas les couleurs comme la majorité de la population, et n’en distingue pas certaines. Il existe plusieurs formes, pour la plupart génétique, mais qui peuvent aussi être acquises suites à des traumas nerveux, oculaires ou cérébraux.  Si le daltonisme est souvent perçu comme un trouble bénin, c’est parce que l’on ne mesure pas les difficultés que peuvent rencontrer au quotidiens des daltoniens tout au long de leur vie :  

  • à l'école : des difficultés à comprendre les instructions transmises uniquement avec des couleurs dans les livres scolaires, dans les ressources en ligne ou par les professeurs. 
  • au travail: des difficultés à comprendre des graphiques et schémas dans des présentations. 
  • des difficultés à choisir des vêtements
  • des difficultés à aller faire les courses 
  • des difficultés à jardiner 
  • des difficultés à  regarder ou pratiquer un sport
  • des difficultés à conduire 
  • des difficultés à utiliser des cartes ou plans comme ceux du métro
  • des difficultés, voire une impossibilité à pratiquer certaines professions
  • etc.

Lenstore, un fabriquant de lentilles de contact, a initié la campagne La vie en couleurs afin de sensibiliser ceux qui ne souffrent pas du daltonisme aux difficultés vécues par ceux qui en sont atteint et aux adaptations qu’ils doivent imaginer pour vivre avec. 

Et aussi :  

Des élèves de CP se mobilisent contre le dopage avec Christine Pezet-Gonnet, professeure d’EPS 

Des parapluies à partir de bouteilles plastiques recyclées bave Claudia Clacina