Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

De bottes attribuées à Napoléon mises en vente aux enchères

Une paire de bottes portées par Napoléon Ier à Sainte Hélène sera présentée aux enchères par la maison Binoche et Giquello à Drouot ce vendredi 29 novembre.

Le bottier de l'Empereur se nommait Jacques et demeurait rue Montmartre à Paris. Au début de l'Empire, l'Empereur porte des bottes doublées de peluche de soie, à 80 francs la paire. Il en fait d'ailleurs une grande consommation.

A partir de 1812, l'Empereur commande des paires de bottes à l'écuyère, sans mention de doublure.

Au retour de l'Ile d'Elbe, on retrouve une livraison avec mention d'une paire de bottes «doublées» et sept paires de bottes à grands contreforts (sans mention de doublure). La paire en vente peut faire partie de cette livraison de sept paires, qui firent le voyage à Sainte-Hélène.

Il est à noter que Napoléon se fit enterrer avec une paire de bottes à l'écuyère que l'on retrouva décousues au moment de son exhumation en 1840.

L'Empereur Napoléon Ier mesurait 1m69, ce qui est au-dessus de la moyenne de l'époque, et la taille de ses pieds correspondait à notre actuel 40-41. 

Cette paire de bottes à l'écuyère figure sur plusieurs toiles représentant l'empereur. Elle est estimée entre 50.000 et 80.000 €

► Pour en parler : Maitre Alexandre Giquello, commissaire-priseur chez Binoche&Giquello 

  - Aucun(e)
-

● Dealer de livres 

L’aventure « Dealer de livres » débute fin 2015 avec la création de la chaine Youtube du même nom.

Mais très vite, il a voulu aller au-delà du format vidéo et partir à la rencontre du public qu’il voulait sensibiliser. Le fruit de sa réflexion a donné naissance à ce pari fou de devenir Libraire de rue.

Après avoir démissionné de son emploi de technicien dans l’hôtellerie de luxe en février 2019, il a  engagé des démarches pour installer sa librairie « hors les murs » sur le parvis de la gare SNCF de Saint-Denis.

  - Aucun(e)
-

Afin de pérenniser son activité, il souhaite mettre en place un container aménagé qui lui permettra d’être à l’abri des intempéries et donc présent toute l’année, de proposer une plus grande sélection d’ouvrages et faciliter le stockage de ces derniers et accueillir plus confortablement les passants.

Pour ce faire, il a lancé une campagne de financement participatif.

► Pour en parler : Luc Pinto Barreto

● Garder un souvenir chaud de son chien ou chat

Damien et Églantine Décaudin ont lancé en septembre Stylaine Dogs

Ils récupèrent les poils de vos animaux pour tisser de la laine et confectionner des objets-souvenirs, écharpes, chaussons ou encore petits cœurs. Si l’idée peut paraître saugrenue, elle est répond à une demande. 

Le couple du Nord s’est équipé pour ça d’une machine à carder les poils pour mettre toutes les fibres dans le même sens et d’un vieux rouet en bois pour tisser la laine et cela a suffi à lancer leur petite entreprise.

► Pour en parler : Damien Décaudin