Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

Fifine et Bruno-Gilles Liebgott
Fifine et Bruno-Gilles Liebgott - Bruno-Gilles Liebgott, photographe

L'histoire fabuleuse du photographe et de la renarde Fifine

Diffusion du mardi 10 décembre 2019 Durée : 58min

Bruno-Gilles Liebgott, photographe animalier lorrain a réalisé son rêve d'enfant : il s'est lié d'amitié avec un renard, comme le Petit Prince. En l'occurrence une jeune renarde.

En juillet 2018, alors qu'il était posté à l'affût pour photographier des chevreuils, une toute jeune renarde d’à peine 3 mois, s’est approchée timidement. 

Depuis une amitié est née. Bruno-Gilles Liebgott vient rencontrer la renarde quasi quotidiennement et a réussi à convaincre les chasseurs d'épargner l'animal.

Bruno-Gilles Liebgott envisage de tirer un livre de sa collection de photos et des notes qu'il prend à chaque rencontre et dans lesquelles il consigne les habitudes de vie de sa rouquine copine.

► Pour en parler : Bruno-Gilles Liebgott

 . - Aucun(e)
. -

● La vénus d’Amiens

C'est une trouvaille exceptionnelle dans le quartier Renancourt à Amiens dans la Somme. La statuette de 23.000 ans qui mesure 4 cm et qui est très bien conservée, a été taillée dans un bloc de craie. Il en existe seulement une centaine en Europe. 

C'est un objet rare trouvé 4 mètres sous terre. Une Vénus stéatopyge : le volume du fessier, des cuisses et des seins est hypertrophié. Les bras sont juste esquissés, le visage représenté sans traits.

La vénus d’Amiens   - Radio France
La vénus d’Amiens © Radio France - Valentin Houinato

Après des études archéologiques, la sculpture sera déposée au Musée de Picardie à Amiens. 

► Pour en parler : Clément Paris, archéologue à l'INRAP

● Des mots doux anonyme

Depuis début novembre, une jeune Bordelaise distribue anonymement des mots doux dans les boîtes aux lettres des habitants pour leur redonner le sourire. 

a factrice anonyme poste des "mots pour l'humanité"  - Radio France
a factrice anonyme poste des "mots pour l'humanité" © Radio France - Louise Buyens

La jeune bordelaise originaire de Léognan distribue ses lettres plusieurs fois par semaine, généralement entre minuit et une heure du matin.

► Pour en parler : la factrice anonyme