Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

La salle Pleyel. Une institution dans le monde du spectacle

Diffusion du vendredi 22 février 2019 Durée : 22min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également au parcours de Nathan Ambrosioni qui vient de réaliser son premier long-métrage à 19 ans et aux Folies fermières, le seul cabaret à la ferme de France

Au sommaire aujourd’hui :

- La salle Pleyel. Une institution dans le monde du spectacle

- Nathan Ambrosioni. Réalisateur à 19 ans

- Les Folies Fermières. Le seul cabaret à la ferme de France

*

  - Aucun(e)
-

La cérémonie des César 2019 a lieu ce vendredi 22 février 2019 à 21h à la salle Pleyel.

La Salle Pleyel a été inaugurée le 18 octobre 1927. Elle tient l'origine de son nom d'Ignace Pleyel, compositeur et fondateur en 1807 de la célèbre manufacture de pianos Pleyel. 

En 1925, Gustave Lyon, polytechnicien et ingénieur, reprend les rênes de l'entreprise et lance le chantier de la Salle. Un chantier qui débute en décembre sur un terrain situé au 252 de rue du Faubourg Saint-Honoré. 

Unique salle de concerts symphoniques de la capitale, Pleyel est considérée comme l'une des plus grandes salles françaises du XXème siècle.

Ce lieu de modernité au style Art Déco attire les plus grands orchestres symphoniques et des prestigieux noms de la musique classique tels que Stravinski, Debussy ou Ravel. Grâce à ses innovations en matière d'acoustique très pointues, de nombreux artistes d'univers musicaux divers ont également enregistré leurs concerts à Pleyel notamment Julian Cannonball Addeley, Miles Davis, Count Basie, Keith Jarrett, France Gall, Oscar Peterson, Charles Trenet ou Etienne Daho. 

Classé monument historique depuis 2002, la Salle Pleyel est le seul auditorium spécifiquement conçu pour la musique symphonique avant l'ouverture en 2015 de la Philharmonie dans le 19ème arrondissement de Paris.

► Pour en parler : Ioanna Giourgas, directrice de la salle Pleyel

► Aller + loin : le site internet et la page Facebook de la salle Pleyel

*

  - Aucun(e)
-

Nathan Ambrosioni s’est passionné pour le cinéma en découvrant les films de Xavier Dolan, lui aussi jeune cinéaste. Son parcours est ascensionnel à force de persévérance et de travail, lui qui ne vient pas du monde du cinéma. 

A ce jour, il est le plus jeune réalisateur à avoir obtenu des aides du Centre national du cinéma (CNC). 

Son film Les Drapeaux de papier, est sorti mercredi 13 février.

Charlie, bientôt 24 ans, mène une vie sans excès : elle se rêve artiste et peine à joindre les deux bouts. Quand son frère vient la retrouver après 12 ans d’absence, tout se bouscule. 

Vincent a 30 ans et sort tout juste de prison où il a purgé une longue peine. Il a tout à apprendre dans un monde qu’il ne connait plus. Charlie est prête à l’aider. C’est son frère après tout, son frère dont la colère peut devenir incontrôlable et tout détruire malgré lui.

► Pour en parler : Nathan Ambrosioni

*

  - Aucun(e)
-

À Garrigues, dans le Tarn, David Caumette est le dernier éleveur bovin… Tous les autres ont abandonné : avec la crise du lait qui perdure, le métier n’est plus rentable. 

Après avoir été professeur de mécanique dans un lycée agricole de la région de Toulouse, David, fils et petit-fils d’agriculteur, est revenu vivre dans la ferme familiale avec plein d'idées dans la tête. 

En septembre 2015, il ouvre le seul cabaret à la ferme de France : Les Folies Fermières

Dans ce premier cabaret à la ferme de France, c’est autant de plaisir dans l’assiette que sur scène. Tous les repas sont servis le midi et le soir par des agriculteurs passionnés dont l’objectif est de sauver le seul et dernier élevage de la commune de Garrigues.

► Pour en parler : David Caumette

► En savoir + : le site internet des Folies Fermières

► A lire également : Les Folies Fermières : conflit dans le Tarn autour du seul cabaret-ferme-auberge de France