Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

27 illustrations inédites des aventures de Martine mises aux enchères

Diffusion du mercredi 3 avril 2019 Durée : 19min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également à 2 projets du concours Science Factor et au bambou

Au sommaire aujourd’hui :

- Les aventures de Martine. 27 illustrations inédites mises aux enchères

- Science Factor. Un concours d’inventions scientifiques et citoyennes

- Le bambou. Une ressource naturelle aux multiples usages

*

  - Aucun(e)
-

A l’occasion de sa vente de Bandes Dessinées, Artcurial dispersera pour la première fois le 27 avril prochain une collection d’illustrations originales des aventures de Martine. 

Les 27 œuvres présentées, entièrement inédites sur le marché, proviennent directement de la famille de l’illustrateur, Marcel Marlier. 

Chaque dessin est estimé entre 4.000 et 7.000 euros.

Marcel Marlier, illustrateur de Martine

Marcel Marlier (1930-2011) n’a que 21 ans lorsqu’il commence sa carrière d’illustrateur de livres pour enfants chez Casterman. Le célèbre éditeur belge des Aventures de Tintin, lui commande alors des dessins de couvertures de la collection La Comtesse de Ségur. 

En 1954, Casterman demande à Gilbert Delahaye, auteur et Marcel Marlier, illustrateur, de créer une héroïne féminine pour les enfants de 5 à 8 ans. C’est ainsi que naît Martine, âgée d’une dizaine d’années, qui vit des aventures ancrées dans le quotidien et à laquelle les petites filles de l’époque vont rapidement s’identifier. 

Martine reflète l’état d’esprit enthousiaste du baby-boom. Toujours souriante et avide d’apprendre, elle s’intéresse à tout ce qui se passe autour d’elle. Elle découvre la nature, côtoie des animaux, s’amuse avec ses amis, fait du sport et bouge sans cesse.

  - Aucun(e)
-

Le talent de Marcel Marlier est de savoir comment s’adresser aux enfants: le dessin est réaliste, avec juste ce qu’il faut de détails pour valoriser les attitudes, les mouvements et soigner les décors. Il travaille beaucoup les couleurs, qui sont très denses, avec la même efficacité que ferait un affichiste. L’image est directe, familière et en un clin d’oeil elle propose une petite aventure au jeune lecteur.

Martine à la ferme, Martine à la mer, Martine prend le train : le succès est là et les titres s’enchaînent. Véritable phénomène éditorial, 60 albums vont voir le jour, au rythme d’un à deux albums par an. 

Plus de 65 millions d’exemplaires sont vendus en langue française et 35 millions en langue étrangère.

► Pour en parler : Simon Casterman, éditeur

► Aller + loin : le site internet de la maison Artcurial

*

  - Aucun(e)
-

Science Factor permet d’encourager les collégiens et lycéens, de la 6e à la Terminale, à s’orienter vers les sciences, la high-tech et l’innovation. 

Pour cela, le concours met à l’honneur chaque année des inventions scientifiques et citoyennes imaginées par des jeunes élèves puis les accompagne pour que ces inventions deviennent réalité. 

Autolienne

Il s’agit d’un projet imaginé par l’équipe de Clara Blanjard du lycée de Chauny dans l’Aisne.

L’idée : récupérer le flux d’air inexploité des véhicules circulant à pleine vitesse sur l’autoroute, grâce à une éolienne installée dans les barrières de sécurité de chaque côté de la voie. 

Ce dispositif permettrait de créer de l’énergie électrique qui pourrait éclairer des panneaux d’information, alimenter les aires d’autoroutes ou les péages.

Ecological Heating

Il s’agit d’un projet imaginé par l’équipe de Lilia Toulagui du collège René Guy Cadou d’Ancenis dans la Loire Atlantique.

L’idée : faire des économies d’énergie, en réutilisant l’eau de douche (encore chaude) pour chauffer les pièces de la maison ! 

Ce dispositif permet à l’eau chaude usagée, avant d’être évacuée, de s’écouler dans une cuve, placée sous le bac de douche. La chaleur de l’eau (l’énergie thermique) est alors captée par un tuyau en cuivre fermé qui parcourt la cuve, puis va alimenter en chaleur les différentes pièces de la maison, comme un radiateur.

► Pour en parler : Clara Blanjard et Lilia Toulagui

► En savoir + : le site internet et la page Facebook de Science Factor

*

  - Aucun(e)
-

Il existe 2.300 espèces de bambous dans le monde. La grande diversité qu’offre cette famille de plantes peut satisfaire tout un chacun.

Que vous ayez envie de créer une ambiance végétale, ou tout simplement que vous ayez besoin d'intimité, un bambou sera forcément fait pour vous ! 

Certains les planteront en massifs, en couvre-sol, ou bien même en petites forêts. D'autres les utiliseront pour former une haie ou un écran végétal, en pleine terre ou en jardinières.

  - Aucun(e)
-

Enfin, le bambou, excellent colonisateur, pourra être utilisé pour fixer des berges ou des buttes.

► Pour en parler : Muriel Nègre, présidente de la Bambouseraie d’Anduze

► En savoir + : le site internet de la Bambouseraie d’Anduze