Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Le dragon de Calais. Un projet qui prend forme dans les ateliers de La Machine à Nantes

Diffusion du lundi 20 mai 2019 Durée : 20min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également aux teintures végétales et à une offre d’emploi plutôt insolite

Au sommaire aujourd’hui :

- Le dragon de Calais. Un projet qui prend forme dans les ateliers de La Machine à Nantes

- Colore ton monde. A la découverte de teintures végétales

- Offre d’emploi. Cherche testeurs de tongs et maillots de bain au Pays Basque

*

  - Aucun(e)
-

Voici un projet de grande envergure pour la rénovation du front de mer de la ville de Calais. 

La construction des coques bois du Dragon de Calais a débuté. 15 menuisières et menuisiers ont entamé les collages des 15 vertèbres de la queue du Dragon qui accueillera un escalier permettant au public d’accéder à son dos. 

Il est fabriqué dans un bois nommé Accoya. C’est une essence de pin qui a été acétylisé afin de résister aux embruns de la mer du Nord. 

Pendant ce temps, 14 conceptrices et concepteurs sont à pied d’œuvre au bureau d’études. Ils travaillent actuellement sur la conception mécanique de la tête, du cou, des pattes, du châssis, du vélum, de la terrasse, le calcul de structure ou encore l’automatisme.

Une construction monumentale très expressive

Le Dragon de Calais est une création pérenne pensée comme un élément structurant de la ville. Par ses déplacements, il maille le centre-ville et interagit avec les habitants et les visiteurs. Il s’agit de créer un patrimoine imaginaire collectif et fédérateur.

Le dragon de Calais sera capable de cracher du feu, de la fumée et de l’eau sous différentes formes. De la brume s’échappera de son corps par une trentaine d’évents. 

Ses yeux, ses paupières, ses oreilles, sa bouche, sa langue et ses nageoires seront mobiles. Il pourra se coucher, se cabrer, courir jusqu’à 4 km/h et battre de ses ailes en toile épaisse. 

► Pour en parler : François Delaroziere, concepteur et directeur artistique de la compagnie La Machine

► Aller + loin : le site internet des ateliers de La Machine 

*

  - Aucun(e)
-

Depuis 2011, l’association Colore ton monde a pour objet la préservation de la biodiversité en milieu urbain par la promotion et le développement des colorations et des fibres naturelles

Au sein de son association, cette ancienne costumière a appris à domestiquer les couleurs à partir d'épluchures de fruits ou de légumes : des fanes de carottes pour faire du jaune, les peaux et les noyaux d'avocats pour faire du rose, les peaux de grenades pour faire du jaune et du gris…

A noter que Colore ton monde propose des formations, ateliers, animations sur le thème de la teinture naturelle et de ses applications dans le textile.

► Pour en parler : Suzy Gallo

► En savoir + : le site internet et la page Facebook de Colore ton monde

*

  - Aucun(e)
-

Depuis aujourd’hui des hommes et des femmes ont une mission d’intérim assez surpenante depuis qu’ils ont répondu à cette annonce : « Cherche des testeurs de tongs pointure 39/40 pour les femmes et 43/44 pour les hommes ».

C’est Olaian, la marque de Decathlon dédiée au surf, bodyboard & skimboard qui est à l’origine de cette demande. 

La marque de sport souhaite vérifier la qualité des produits avant commercialisation, et le cas échéant rectifier d’éventuels dysfonctionnements.

Une autre annonce recherchait des femmes pour des tests de maillots de bain dans un même objectif.

  - Aucun(e)
-

Les postes sont à pouvoir à Hendaye, dans les Pyrénées-Atlantiques pour des tests en bassin et sur la plage. 

Les hommes  devront tester au total 10 produits sur les 5 semaines. Les femmes, 6 produits sur les 3 semaines.

► Pour en parler : Maïder Ugartemendia, attachée de presse d’Olaian