Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

L’Hôtel Majestic Barriere
L’Hôtel Majestic Barriere © Getty - Bertrand Rindoff Petroff

Festival de Cannes. Le Majestic, l’autre star de la cérémonie

Diffusion du mercredi 22 mai 2019 Durée : 16min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également au projet d’un étudiant de réhabiliter le Minitel et au plus petit village fortifié de France

Au sommaire aujourd’hui :

- Festival de Cannes. Le Majestic, l’autre star de la cérémonie 

- Le Minitel. Et s’il faisait son retour ?

- Larressingle. Le plus petit village fortifié de France

*

  - Aucun(e)
-

Actuellement se déroule le festival de Cannes. 

La 72e édition s'est ouverte ce 14 mai et les différents Jurys ont rejoint les salles obscures à la recherche des pépites des différentes sélections: Longs Métrages, Un Certain Regard, Courts métrages et Cinéfondation, et Caméra d'or.

Chaque année, le Festival invite les cinéastes de tous pays à donner leur représentation personnelle du monde d’aujourd’hui et de demain, dessinant ainsi la carte de la cinéphilie mondiale. En 2018, plus de 120 pays ont été accueillis

Face au Palais des Festivals

En 1946, L’hôtel Barrière Le Majectic a été choisi comme lieu de prédilection pour certains événements.

Depuis, il a accueilli les soirées d'ouverture et de clôture du Festival de Cannes et a hébergé les stars du cinéma.

La passion, la recherche, le divertissement et l'esprit d'équipe sont les principaux atouts d'Emanuele Balestra chef barman de l'Hôtel Barrière Le Majestic. 

En quête perpétuelle d'excellence, il conçoit avec son équipe des cocktails aux combinaisons étonnantes pour satisfaire les goûts et les exigences de ses clients.

  - Aucun(e)
-

Emanuele affirme sa différence en cultivant lui-même des plantes venant de tout horizon dans les deux jardins aromatiques du Majestic : Géranium Roset du Maroc, Thym de Jamaïque, basilic Thaïlandais autant de plantes que d'alliance. 

Une fois récoltées, ces plantes sont utilisées dans l'élaboration des cocktails d'Emanuele et de son équipe et servent à la réalisation de gelées, glaçons, infusions et sucres aromatisés.

► Pour en parler : Emanuele Balestra, chef barman de l’hôtel Barrière Le Majestic

► Aller + loin : le site internet de l’hôtel Barrière Le Majestic 

*

  - Aucun(e)
-

Après 30 années de bons et loyaux services, le minitel a tiré sa révérence en 2012. 

Des années après la fermeture de ce service, Alexandre Branlard, passionné d'objets vintage et étudiant à l'IUT d'Auxerre a décidé d’en faire son projet de fin d'année.

L’objectif étant de refaire fonctionner ce fleuron du génie technologique français des années 80.

En effet, le Minitel fut le précurseur des services en ligne. Information, renseignements, annuaires, messagerie, boîtes aux lettres, vente par correspondance, services administratifs, fax… Il était quasiment possible de faire tout ce que nous offre Internet aujourd’hui.

  - Getty
© Getty -

Pour l’instant Alexandre Branlard l’utilise comme console de jeu mais avec d’autres étudiants de sa promo, ils essaient de recréer un serveur.

Quelques chiffres

Le Minitel, pour Médium Interactif par Numérisation d'Information Téléphonique, était un outil de communication 100% made in France

Il y a eu en tout 11 modèles de Minitel que le gouvernement distribuait gratuitement aux foyers français dès les années 80. Le pays entier était équipé…

En 2000, le Minitel était encore utilisé par près de 25 millions de personnes sur les 55 millions d'habitants que comptait la France.

Son coût de fabrication revenait à 1.000 Francs soit 150 euros

► Pour en parler : Alexandre Branlard

*

  - Aucun(e)
-

Appelé la « petite Carcassonne du Gers », Larressingle est un petit village fortifié situé à quelques kilomètres de Condom dans le Gers. 

Classé parmi les « Plus Beaux Villages de France » et les Grands Sites Occitanie sous l’intitulé « Armagnac Abbaye et Cités », il présente un bel ensemble architectural du moyen-âge composé d’un château, ancienne habitation des abbés puis des évêques de Condom, d’une église romane, de maisons médiévales, protégés de remparts, tours, douves et pont levis.

Larressingle entre dans l'histoire au début du XIème siècle. L'abbé Hugues, fondateur de l'abbaye de Condom, est héritier des Ducs de Gascogne. Devenu évêque d'Agen et de Bazas, il laisse sa charge abbatiale de Condom et fait don à son successeur de ses terres de Larressingle. C'est ainsi que les abbés puis les évêques de Condom sont devenus les Seigneurs des lieux.

Dès le XVIIème siècle, le château est délaissé par les évêques au profit de celui de Cassaigne plus moderne. Et c'est à la fin du XVIIIème siècle que Mgr d'Anterroches, dernier évêque de Condom, fait démonter la toiture et transporter les bois de charpente à Cassaigne. Vendu comme bien national, il est dépecé et vidé. C'est alors que le village lui-même tombe dans l'oubli. Petit et peu commode, on habite plus facilement à l'extérieur.

Au début du XXème siècle, la forteresse est vouée à disparaître, seule 3 maisons sont habitées, les autres transformées en grange ou abandonnées perdent toitures et pierres.

Le village doit sa restauration à l'initiative du duc de Trévise qui fonde un comité de sauvegarde auprès de financeurs de Boston qui alimenteront les caisses jusqu'en 1938.

► Pour en parler : Sigrid Borzée, guide conférencier de l'office de tourisme la Ténarèze

► Aller + loin : le site internet de l'office de tourisme la Ténarèze